Militantisme et joie

Peut-on être militant et joyeux ?

Illustration : Maria Frade

La pureté militante se paie de fausses vertus : elle fait passer l’allégresse pour suspecte, l’amusement pour infantile, la beauté pour un attrape-gogo. Jouir dans un monde injuste reviendrait à s’en rendre complice, clament tous les pisse-froid de l’austérité révolutionnaire. Ceux-là oublient que les lendemains qui chantent n’ont jamais autant eu besoin d’aujourd’hui qui fredonnent. Que la subversion doit pouvoir rimer avec jubilation, et qu’une grande marrade civique peut coller aux bottes des oppresseurs.

De la poésie, René-Guy Cadou, un poète qu’on lit encore à l’école, aimait dire qu’elle est « inutile comme la pluie » : vitale, ignorée, vaguement méprisée, pourtant aussi essentielle que l’air qu’on respire ou le feu qu’on rallume après l’orage. De la joie, on pourrait dire tout pareil. Mais qu’ont-elles en commun, ces deux drôles de fées, la poésie et la joie, qui pourraient justifier qu’on s’en préoccupe plutôt que d’en profiter comme d’un quelconque divertissement ? À première vue, même joliesse et même insignifiance. On laisse la poésie aux adolescents, la joie aux tout petits enfants. On saute de joie, on savoure des poèmes.

Article issu de notre numéro juin-juillet 2022 « La joie malgré les défaites », disponible en kiosques, librairies et sur notre boutique en ligne


Alors qu’on nage dans le bonheur et qu’on écrit des livres, activités fort sérieuses, relevant déjà du travail, on se contente de batifoler avec la joie et de faire joujou avec les vers. Tout cela sonnerait même, pour un peu, vaguement mystique – la joie parfaite, la grâce et tout l’attirail spirituel des grands rêveurs d’absolu n’est pas sans décontenancer le commun des mortels. À seconde vue, même...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 54 : OCTOBRE-NOVEMBRE 2022:
Êtes-vous éco-anxieux ?
Lire le sommaire

Les derniers articles