François Bégaudeau

François Bégaudeau « Pourquoi je ne consomme pas »

Marie Casaÿs
Marie Casaÿs Photographie : D.R

François Bégaudeau est écrivain, critique littéraire, scénariste et réalisateur. Auteur de plusieurs romans dont La Blessure, la vraie (Verticales, 2011) et En guerre (Verticales, 2018), il a récemment signé l’essai Histoire de ta bêtise (Pauvert, 2019) où il interpelle la bourgeoisie. Il tient une chronique régulière pour Socialter et livre deux fois par mois un podcast de critique de cinéma, La gêne occasionnée.

Souvent un nom en « -isme » renvoie à un individu ou un groupe d’individus qu’agrège un ensemble de concepts, de valeurs, d’opinions, de pratiques. Issu de Kant, le kantisme instaure et perpétue une philosophie critique. L’existentialisme, le naturisme, le centrisme affirment respectivement que l’existence précède l’essence, que la nudité est authentique, que la propriété est sacrée. Mais le consumérisme ? Qui préconise la consommation ? Quel mouvement de pensée, courant esthétique, ONG a proclamé que l’avenir de l’homme n’était pas la femme, la culture pour tous, le yoga, le heavy metal, mais la consommation ? Qui l’a seulement pensé ?

Consumérisme est un mot aussi creux que répandu – ceci expliquant peut-être cela. Toujours en bonne place dans le hit-parade des causes de nos maux. Des causes ou des effets ? On ne sait plus trop. Consumérisme est flou, et c’est son atout. Dans ce brouillard, le consumérisme n’est plus la cause du mal mais la maladie même. Le consumérisme devient un trouble du comportement, un syndrome. La société serait atteinte de consumérisme comme on l’est de bruxisme ou de priapisme. L’humanité aurait été prise d’une soudaine pulsion de consommation, après trois millions d’années sans. Dans la rue, des gens ont déroulé des banderoles : nous voulons consommer. Et de diligents marchands se sont mis en quatre pour les satisfaire.

Qui veut consommer ?

Dans un autre récit, peut-être...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 48 - OCTOBRE NOVEMBRE 2021:
Idiocratie, comment la médiocrité nous gouverne
Lire le sommaire

Les derniers articles