En réponse à...

En réponse aux fossoyeurs de l'émancipation

illustration Thomas Hayman

Que signifie « s’émanciper » à l’heure du néolibéralisme triomphant, de l’émergence de nouvelles revendications égalitaires, de la pandémie de Covid-19, de l’urgence écologique ? Loin des instrumentalisations politiques qui voudraient en faire une injonction à « se prendre en main », le sociologue Federico Tarragoni invite à réinventer cet idéal contre toute perspective individualiste : l’émancipation ne peut avoir que l’humanité pour horizon.

Les mots sont importants ! », s’écriait Nanni Moretti en tenue de nageur face à une journaliste interloquée, dans le film Palombella Rossa (1989). La phrase semble aujourd’hui faire écho aux instrumentalisations politiques des mots, devenues monnaie courante. Or, il y a des mots plus importants que d’autres. Ceux grâce auxquels une expérience transformatrice peut être énoncée, ces mots qui bouleversent les vies et grâce auxquels on peut critiquer le pouvoir sont vitaux comme l’air. Le mot « émancipation » en est un ; peut-être même l’un des plus importants de notre modernité démocratique. Le début du XIXe siècle marque sa renaissance. Depuis le droit romain, l’emancipatio désignait l’acte de dessaisie, par un maître doté d’autorité, du sujet possédé : le mineur, la femme, l’esclave ou le peuple conquis. Le mot était donc utilisé de façon transitive : le maître émancipe ce qu’il possède légitimement. À partir du XIXe siècle, il fait l’objet d’une réappropriation et d’une réinvention radicale. Dans le discours des ouvriers associationnistes, des premières féministes et des sujets coloniaux, il vient désigner leur auto-affranchissement des tutelles du capitalisme, du patriarcat et de l’impérialisme. Leurs voix résonnent dans les luttes contemporaines – plus ou moins « wokistes » – contre les inégalités sociales et les discriminations de toutes sortes.

Slogans creux et amnésie

Or, comme c’est...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 48 - OCTOBRE NOVEMBRE 2021:
Idiocratie, comment la médiocrité nous gouverne
Lire le sommaire

Les derniers articles