Témoignages

Paroles d'éco-anxieux : « Un état qui te hante en permanence »

L’éco-anxiété n’a rien d’un effet de mode ou d’une déprime passagère. La preuve avec ces 5 témoignages qui font état de souffrances profondes et de symptômes parfois lourds : pertes de mémoire, dépression, crises d’angoisse. Quels que soient leur âge, leur milieu et leur lieu de vie, ces personnes se rejoignent sur l’origine de leur malaise.

Marine, 34 ans

« Un état qui te hante en permanence »

Sensible depuis toujours à la nature et élevée à la campagne, Marine est de ceux qui ont « lu les rapports du Giec il y a quinze ans ». Elle a choisi d’en faire son métier. Depuis dix ans, elle occupe des postes croisant aide au développement et environnement, ce qui l’a conduite à vivre en Afrique, aux États-Unis, au Mexique et en Inde. Mais aussi à changer de boulot, souvent. Public, privé, ONG : cette rotation est « symptomatique de [s]on anxiété ». Marine, angoissée « par anticipation » depuis toujours mais éco-anxieuse depuis une poignée d’années (ce qu’elle définit d’abord comme un « état de lucidité »), est traversée par un « sentiment d’inutilité ». Elle ne supporte plus le décalage qu’elle ressent avec certains collègues. « J’ai bossé dans un bureau d’études où certains étaient juste excités d’aller voir des gorilles au Congo alors que c’était parfois pour justifier des projets qui allaient détruire leur habitat. » La jeune femme aboutit à une situation paradoxale : « Je ressens une perte de sens dans un boulot censé en avoir. »

Article issu de notre numéro « Êtes-vous éco-anxieux ? », disponible en kiosques,...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 54 : OCTOBRE-NOVEMBRE 2022:
Êtes-vous éco-anxieux ?
Lire le sommaire

Les derniers articles