Marchandisation de l'attention

Capitalisme de l'attention : 4 pistes pour reprendre le contrôle

Illustrations : Théophile Sutter

Et si le silence, comme le fait de ne pas être interrompu, n’était plus seulement un luxe mais un droit auquel tout le monde pouvait prétendre ? Pour lutter contre l’épidémie de distraction qui se propage à l’ère du big data, Socialter explore quatre pistes de leviers à actionner pour libérer l’attention des intérêts du privé.

Pour un droit individuel à la protection de l’attention

«Dans une culture saturée par des technologies visant à capter notre attention, notre vie mentale est radicalement exposée à se transformer en ressource exploitable », écrit le philosophe Matthew B. Crawford dans son essai Contact (La Découverte, 2016). Pour s’en protéger, le collectif Attention, qui rassemble plusieurs associations engagées pour sortir de la dépendance aux écrans, propose d’instituer un « droit à la protection de l’attention ». À la base de ce droit : la reconnaissance de l’attention comme un bien commun à défendre, au même titre que l’eau ou l’air. Avec ce droit, Florent Souillot, cofondateur de l’association Lève les yeux ! espère protéger l’attention des plus vulnérables « via de la prévention systématique auprès des familles et des enfants, mais surtout par l’interdiction de la vente de smartphones, de l’accès aux réseaux sociaux avant un certain âge et des écrans à l’intérieur des écoles ».

Article issu de notre numéro 64 « Peut-on échapper à l'emprise numérique ? ». En kiosque, librairie et sur notre boutique.

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles