Technocapitalisme et liens humains

En finir avec la marchandisation de l'attention

Illustrations : Théophile Sutter

La marchandisation de l’attention humaine n’est pas née avec Internet. Mais elle a atteint un stade inédit avec le numérique ubiquitaire, qui permet la captation de notre attention partout et tout le temps, au profit des géants de la publicité digitale. Cette emprise du technocapitalisme, longtemps banalisée, soulève de plus en plus de critiques. Le temps serait-il venu de reprendre la main sur notre environnement attentionnel ?

«Vivre sans temps morts », réclamait un joyeux slogan de Mai-68. Il semble que nous y sommes. Nous ne rêvassons plus dans les transports ou dans les files d’attente. Avec la généralisation de l’usage du smartphone, la part de personnes naviguant sur Internet au moindre flottement a fait un bond de 40 points en 10 ans pour atteindre 70 %, selon le Baromètre du numérique1. La moitié des répondants déclarent regarder des vidéos ou jouer à des jeux vidéo dans les moments d’attente, tandis que la lecture sur papier, la conversation ou l’observation décroissent. Selon une autre étude menée auprès de 21 000 personnes2, un tiers des répondants utilisent leur smartphone à table et même aux toilettes. Et il est désormais possible d’acheter des housses imperméables pour continuer à regarder un épisode de série sous la douche.

Article issu de notre numéro 64 « Peut-on échapper à l'emprise numérique ? ». En kiosque, librairie et sur notre boutique.

Fatigue informationnelle, « binge watching », « doom scrolling »3…...

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles