Capitalisme de l'attention

Réseaux sociaux : les 4 mécaniques de l'addiction

Illustrations : Théophile Sutter

Pour générer plus d’engagement sur leurs plateformes numériques et accroître leur capital, les géants du web, en particulier via les réseaux sociaux, créent des designs au pouvoir d’attraction toujours plus fort. Décryptage de quatre designs parmi les plus persuasifs du paysage digital.

L’autoplay


Présente sur presque toutes les plateformes de visionnage de contenu, la lecture automatique ou l’« autoplay » permet d’enchaîner automatiquement d’un contenu à l’autre ou d’enclencher une vidéo en « scrollant » d’un choix A à un choix B. Netflix, Spotify, Youtube, et désormais tous les médias sociaux depuis l’arrivée de TikTok en 2016, en ont fait un réglage par défaut. Le but : capter l’attention des utilisateurs le plus longtemps possible afin de récolter un nombre de données toujours plus important et proposer un contenu publicitaire ciblé.

Article issu de notre numéro 64 « Peut-on échapper à l'emprise numérique ? ». En kiosque, librairie et sur notre boutique.

Car, bien pratique, la lecture automatique d’un contenu peut capter notre attention « avant même d’engager nos processus de réflexion », souligne Mehdi Khamassi, chercheur en sciences cognitives au CNRS. Avec ce type de design, le cerveau passe ainsi en mode passif.

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles