Pollution lumineuse

Yvon Letrange, défenseur des ciels étoilés du Morvan

Photos : Matthieu Le Goff

Yvon Letrange, photographe amateur et président de la revue associative Vents du Morvan, s’est pris de passion pour la nuit, progressivement devenue une ressource menacée par la pollution lumineuse et les activités humaines. Rencontre avec ce noctambule éclairé, entre balades nocturnes sans frontale et chasse aux spots d’observation sur les petits sommets morvandiaux.

«Je parle de cette nuit où l’absence de lumière est totale : un sous-bois à 1 heure du matin, sans lune et par temps couvert. Il fait noir de noir, on ne voit plus ni le sol, ni le ciel, ni les arbres. On ne voit plus rien. » Dans les locaux de la revue Vents du Morvan où il est installé, avec des étagères remplies d’archives pour seul décor, Yvon Letrange lit à voix haute un article de son cru. Il y raconte son expérience de marche nocturne, dans le noir complet, dans une forêt connue à côté de chez lui, là-bas sur les hauteurs d’Anost où se trouve le local du journal.

Article issu de notre numéro 63 « +4°, ça va chauffer ! », disponible en kiosque, librairie et sur notre boutique.

On imagine Yvon dans le silence peuplé des sous-bois, les deux bras en avant, avançant à hautes et courtes enjambées pour esquiver les racines et poser le pied lentement pour éviter de tomber dans un trou. « Je décide de prendre un moment de répit et de m’asseoir au pied d’un arbre. Je passe ma main sur le tronc, je sens une écorce...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 63 : AVRIL -MAI 2024:
+4°, ça va chauffer !
Lire le sommaire

Les derniers articles