Numéro 63

Numéro 63

+4°, ça va chauffer ! L'adaptation, nouveau champ de bataille climatique

Face à l'horizon d'un monde à +3°C en 2100, d'une France à +4°C, l’adaptation est désormais à l’ordre du jour. Car la météo pourrait bientôt prendre une tournure dystopique. Leitmotiv usé du langage néolibéral, le terme suscite une légitime méfiance. Mais, alors que des lobbys, souvent soutenus par l’Etat, imposent leur vision, il est plus que temps de politiser les choix d’adaptation. D’autant que l’anticipation des impacts climatiques est d’abord un enjeu de justice, pour les pays vulnérables du Sud, comme pour les travailleurs les plus exposés au Nord. Recours à la neige artificielle, climatisation généralisée, multiplication des usines de dessalement d’eau de mer … Sur le terrain, la maladaptation est en marche. Et s’impose déjà comme l’enjeu clef de nouvelles batailles écologistes - des méga-bassines au projet de retenue collinaire de La Clusaz (Haute-Savoie). Une autre voie semble pourtant possible. A l’image du “repli stratégique” choisi par de rares communes face à la montée de l’océan, l'adaptation pourrait être l’occasion d’apprendre collectivement à renoncer à certains choix ruineux.

Version
Frais de port
France métropolitaine
Offert
Europe + DOM
3,00 €
Reste du monde + TOM
5,00 €
7,50

DOSSIER

Politiser l'adaptation

Longtemps taboue, synonyme pour certains de capitulation face au désastre, la question de l’adaptation s’impose à mesure que le dérèglement climatique fait sentir ses effets. Sur le terrain, elle est déjà au cœur de luttes écologistes emblématiques, comme celle contre les mégabassines. Pour ne pas laisser la main aux lobbys et aux technosolutionnistes, alors qu’un nouveau plan national d’adaptation (PNACC-3) doit être dévoilé cette année, des voix dessinent les contours d’une politique d’adaptation Ujuste et démocratique.

La météo pas si dystopique du 6 juin 2050

Limiter le réchauffement à moins de 2°C comme le prévoit l’Accord de Paris semble de moins en moins probable. En janvier 2023, le ministre de la Transition écologique a même annoncé devoir préparer la France à un scénario à +4°C à l’horizon 2100. Entre fiction et projections basées sur des données scientifiques, Socialter présente sa météo du futur.

Mal-adaptation : le mirage du techno-solutionnisme

Le terme de « maladaptation » désigne une adaptation au changement climatique qui aggrave en réalité la situation, par sa consommation d’énergie, par ses autres impacts environnementaux et témoigne d’une vision de court terme, d’un refus de questionner les modèles en place et d’une « sur-confiance dans les moyens économiques et la technologie pour tout régler ».

Bassines Non Merci : «Le seul plan raisonnable aujourd’hui serait d’imaginer un territoire sans maïs »

Un an après les manifestations contre le projet de mégabassine à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), Julien Le Guet, porte-parole de l’association Bassines Non Merci 79, et Johanne Rabier, qui milite avec Bassines Non Merci 86, reviennent sur la mobilisation et les raisons qui font des mégabassines un cas emblématique de la maladaptation.

Suer à la tâche : bosser par 40°

Agriculteurs, ouvriers du bâtiment, secouristes: ces professions sont les premières à subir les conséquences du dérèglement climatique. Pourtant, peu de mesures sont prises pour adapter les conditions de travail à la multiplication des vagues de chaleur et des canicules.

Adaptation néo-libérale : s'adapter pour que rien ne change ?

La nécessité de mener des politiques d’adaptation climatiques tend à masquer le fait que la notion d’adaptation est également un pilier de la gouvernance néolibérale. Sa fonction ? Assurer la survie du capitalisme industriel plutôt que questionner son rôle actif dans l’accélération des dérèglements climatiques.

Pays du sud : s'endetter pour s'adapter ?

Pour les pays du Sud, financer l’adaptation signifie souvent contracter des prêts auprès des pays les plus riches. Une pratique dont les conséquences sont désastreuses pour ces pays vulnérables à la crise climatique, qui s’engouffrent dans un surendettement, parfois jusqu’à ne plus pouvoir subvenir aux besoins essentiels de leur population.

Littoraux menacés : reculer pour mieux sauver

En France, environ 900 communes seraient menacées par la montée du niveau de la mer. Beaucoup se protègent aujourd’hui par des ouvrages « en dur », comme des digues ou des enrochements. Mais ces équipements ont un coût, et ne résisteront pas nécessairement aux futurs événements climatiques. Les idées de « repli stratégique » et de « recomposition spatiale » des littoraux émergent peu à peu dans la tête de certains élus, mais elles restent encore très difficiles à mettre en œuvre.

L'ENTRETIEN FLEUVE

Manon Aubry : « Sans une immense mobilisation et une stratégie claire à gauche, la droite et l’extrême droite vont dicter leur agenda anti-écolo. »

Élue pour la première fois en 2019 à 29 ans, l’eurodéputée insoumise Manon Aubry, co-présidente du groupe de la Gauche Unitaire Européenne rempile pourtant pour une seconde campagne. Libre-échange, pouvoir des lobbys, Green Deal... Quel bilan tirer du mandat qui s’achève ? La crise du Covid a-t-elle ouvert de nouvelles brèches dans la doxa néolibérale ? Quelles sont les batailles à venir à Bruxelles ? Et surtout : à quoi sert la gauche radicale au Parlement européen ?

GRAND REPORTAGE

En Louisiane, les premiers déplacés climatiques d’Amérique du Nord

L’Isle de Jean Charles, dans le sud de la Louisiane, est en train de disparaître. En cause, la montée des eaux, l’érosion côtière provoquée par une exploitation pétrolière effrénée et les ouragans successifs. Les habitants de ce petit bout de terre, pour la plupart issus de la communauté amérindienne des Choctaw, sont devenus malgré eux les premiers réfugiés climatiques d’Amérique du Nord.

ENQUÊTE

Pau : ville Total : dans le fief béarnais du plus gros émetteur de CO2 de France

Multinationale tentaculaire, TotalEnergies aurait une terre natale : le Béarn. C’est là qu’elle situe son berceau, près du gisement de gaz de Lacq. C’est là aussi que se trouve son cerveau scientifique, le centre Jean-Féger, qui emploie 2 800 personnes. Ici, on ne sort jamais du giron de Total et les voix dissidentes se font discrètes*.

GROUPE FAMILLE

Le coût de l'énergie expliqué à mes parents

Maman pense que les prix de l’énergie ont augmenté à cause de la guerre en Ukraine. Papa fait des stocks de LED et espère que ça ne va pas durer...

RESSOURCES CRITIQUES

Le Silicium-métal : la rareté dans l'abondance

Deuxième élément le plus présent dans la croûte terrestre, le silicium métallurgique est indispensable à la production d’aluminium et de silicone mais aussi de panneaux solaires et d’équipements électroniques. Problème : sa transformation nécessite une énergie faramineuse... et elle est quasiment monopolisée par la Chine. Plongée dans une dépendance du XXIe siècle.

TROISIÈME NATURE

Beaux à en crever : Chez les chiens, la mignonnerie à tout prix

Des chiens oui, mais beaux et mignons, avec un nez comme ci, des yeux comme ça... Malheureusement pour eux, les animaux de compagnie n’échappent pas aux tendances qui font fureur sur les réseaux sociaux. La sélection autrefois destinée à obtenir de bons chiens de chasse ou de garde sert aujourd’hui à valoriser des critères esthétiques. Au détriment de la santé des animaux.

L’EFFET PARE-BRISE

Yvon Letrange, défenseur des ciels étoilés

Yvon Letrange, photographe amateur et président de la revue associative Vents du Morvan, s’est pris de passion pour la nuit, progressivement devenue une ressource menacée par la pollution lumineuse et les activités humaines. Rencontre avec ce noctambule éclairé, entre balades nocturnes sans frontale et chasse aux spots d’observation sur les petits sommets morvandiaux.

AU LABO

Nouveaux OGM : Objets mutants non identifiés ?

Vingt-cinq ans après les brûlantes controverses suscitées par la première génération d’OGM, l’histoire recommence. En cause, le récent développement des NTG (nouvelles techniques génomiques) et les tentatives de leur dérégulation au niveau européen. Supposées moins risquées que leur grande sœur transgénique, ces techniques font l’objet d’un processus de négociations politiques inhabituellement rapide au détriment des avis scientifiques, paysans et citoyens.

LA CHRONIQUE DE SALOMÉ SAQUÉ

Salomé Saqué : Droits des femmes, grande cause et petits moyens

Dans sa nouvelle chronique pour Socialter, la journaliste Salomé Saqué analyse le bilan en dents de scie de 7 ans de promesses d'Emmanuel Macron pour les droits des femmes, « Grande Cause du quinquennat ».

LIVRES ET SORTIES

Livres et sorties

Découvrez nos recensions de livres, films, podcasts et émissions...

PLAT DE RÉSISTANCE

Jeux de société militants : la lutte sur un plateau

Saviez-vous que l’ancêtre du Monopoly était un jeu anticapitaliste ? Que les suffragettes radicales anglaises récoltaient des fonds en vendant des jeux de société ? Du mouvement des droits civiques aux antifas, en passant par les soutiens des zapatistes, le jeu – sous toutes ses formes – n’a cessé de s’inscrire dans l’histoire de l’action militante.

ENTRETIEN

« Trois ans de prison ferme pour avoir bloqué un pont » Entretien avec Michel Forst, rapporteur spécial des Nations Unies

Michel Forst, ancien directeur d’Amnesty International France, rapporteur spécial des Nations unies sur les défenseurs de l’environnement, vient de publier un rapport sur la criminalisation des militants écologistes en Europe. Son constat est sans nuance : la répression s’abat partout, au mépris du droit et des libertés.

À LA SAUCE ALTER

Le bail réel solidaire, une propriété anti-spéculative

Acheter les murs mais pas le terrain : cette forme particulière de propriété, venue des États-Unis, est en train de se faire une place en Europe avec le bail réel solidaire. En articulant propriété collective et propriété individuelle, ce modèle vise à permettre aux plus modestes d’acheter un logement, tout en limitant la spéculation.

LES DÉTERRÉS

Voltairine de Cleyre : se libérer de toute servitude

L’essayiste et poétesse américaine Voltairine de Cleyre (1866-1912) a lutté sans relâche pour l’émancipation des individus face au capitalisme et pour celle des femmes. Celle que l’intellectuelle Emma Goldman définissait comme « la femme anarchiste la plus douée que l’Amérique ait jamais produite » a théorisé un féminisme radical.