Agriculture et vivant

L'élevage à la rescousse du sauvage

Photos : Sidney Léa Le Bour

Dans le Marais breton, des agriculteurs préservent la biodiversité des zones humides grâce à des techniques agricoles respectueuses du vivant. À la ferme de La Barge, menée par Frédéric Signoret et Ludivine Cosson, cette reprise de terres repose sur une stratégie foncière affutée. 

C’est un paysage proche de l’océan, plat, venteux, creusé de milliers de kilomètres de canaux. Dans ce « Marais breton », qui n’est plus en Bretagne depuis longtemps (les frontières administratives le placent en Vendée, avec un petit bout en Loire-Atlantique), Ludivine Cosson et Frédéric Signoret élèvent 80 vaches maraîchines, une race robuste et rustique. Leur exploitation s’étend sur 170 hectares, dont un tiers est inondé durant l’hiver, et ce jusqu’au mois de mai. Cette zone humide est le territoire de prairies parsemées de roselières et d’animaux aux jolis noms d’oiseaux – des chevaliers gambettes, des barges à queue noire, des canards souchets. Quand on arrive dans la ferme, un jour ensoleillé d’octobre, les terres sont à sec – c’est de saison.

Article à retrouver dans notre hors-série « Ces terres qui se défendent », disponible sur notre boutique, en librairie et en kiosque.


Mais on a beau embrasser du regard l’étendue herbeuse face à nous, depuis le hangar en bois et en paille, on n’aperçoit pas l’ombre d’une corne. Alors, où sont-elles, ces vaches ?...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 55 : DÉCEMBRE 2022-JANVIER 2023:
Bienvenue dans l'ère du rationnement
Lire le sommaire

Les derniers articles