Idiocratie : comment la médiocrité nous gouverne

L'aristocratie des médiocres

Illustration : Simon Bailly

Erratiques, grotesques, arrogants, carriéristes, pusillanimes… Ces derniers mois, certains noms d’oiseaux ont fusé pour qualifier ces puissants qui, chaque jour, font preuve de leur inconséquence face à la crise climatique, la pandémie de Covid-19 ou le creusement des inégalités. Pourquoi les incapables sont-ils aux manettes ?

Chapeau de cow-boy vissé sur le crâne et mine hébétée, Jeff Bezos semble se remettre d’un shoot d’hélium. Quelques heures plus tôt, le PDG d’Amazon s’est envolé à bord d’une fusée conçue par sa société Blue Origin pour passer dix minutes dans l’espace. De retour sur Terre, encadré par trois autres membres de l’équipée, l’homme le plus riche du monde se pavane en conférence de presse. Après un laïus sur la « beauté » de la Terre vue du ciel et la « fragilité » de son atmosphère – qui ferait presque oublier que sa petite escapade a rejeté l’équivalent de 200 à 300 tonnes de CO2 –, il lâche, comme enivré par ses propres paroles : « Je veux remercier chaque employé d’Amazon […], parce que vous avez donné pour tout ça. » Sous-payés, soumis à des cadences infernales et à des tâches aussi déshumanisantes que dangereuses, les milliers de salariés de l’entreprise de commerce en ligne seront sûrement ravis d’apprendre que leurs efforts ont permis à leur multimilliardaire de patron de réaliser...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 48 - OCTOBRE NOVEMBRE 2021:
Idiocratie, comment la médiocrité nous gouverne
Lire le sommaire

Les derniers articles