Livres et sorties

Fascisme fossile. L’extrême droite, l’énergie, le climat

Fascisme fossile. L’extrême droite, l’énergie, le climat, Zetkin Collective, traduit de l’anglais par Lise Benoist, La fabrique éditions, 22 octobre 2020, 368 pages, 18 €

L’écologie tend à devenir la pierre de Rosette pour lire les grands conflits du monde. ­Bruno Latour s’y essayait avec brio en 2017 dans Où atterrir ? (La Découverte), analysant trumpisme et crise migratoire à partir d’une hypothèse : « On ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans si l’on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. » Le Zetkin Collective – un groupe de chercheurs, militants et étudiants de diverses nationalités – formé en ­Suède en 2018 (le nom fait référence à la communiste et féministe allemande Clara Zetkin, 1857-1933) part du même postulat pour proposer la première grande étude de l’écologie politique de l’extrême droite. Centré sur ­l’­Europe mais évoquant aussi les ­États-Unis et le ­Brésil, Fascisme fossile mobilise une grille de lecture marxisante pour décrypter comment l’extrême droite s’est saisie du sujet climatique, puis projeter des scénarios possibles à partir de cette analyse. L’ensemble offre des réflexions particulièrement stimulantes. Le rapport de l’extrême droite avec les énergies fossiles – dont la nature des stocks enfouis dans la terre permet une récupération identitaire – se mêle à un discours ambivalent, entre négationnisme climatique et « nationalisme vert » admettant un dérèglement mais seulement causé par la démographie des pays du Sud. Ce travail théorique débouche sur des perspectives convaincantes – et effrayantes – sur la façon dont le fascisme fossile pourrait venir à la rescousse d’un capitalisme en danger de mort, et donner aux années 2020 des airs d’années 1920.

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 47 - AOÛT SEPTEMBRE 2021:
ÊTES-VOUS ÉCOFÉMINISTE ?
Lire le sommaire

Les derniers articles