Biodiversité des ruines

Biodiversité : les friches, paradis du sauvage

Loin d’être un espace vide, délaissé, un « bidonville » du sauvage, la friche est un écosystème complexe qui connaît plusieurs métamorphoses, la vie rejaillissant spontanément des décombres. Surtout, elle peut être le lieu où s’inventent de nouvelles alliances entre vivants.

S’il est un concept qui cristallise l’ambiguïté de la relation entre l’humain occidental moderne et la vie sauvage, c’est celui de friche. Fréquemment proche du champ lexical de la xénophobie, il charrie son attelage de préjugés, de peurs et de rejets. Les friches sont d’ailleurs généralement définies par des négations, par un non-usage, un abandon. Elles viennent heurter notre rapport à l’ordre et au désordre. Rien n’y est plus contrôlé, les végétaux s’y entremêlent en tous sens. La friche fait sale. Elle est un terrain vague, qui s’oppose au précis, un espace qui échappe au contrôle physique, mais également à celui de la pensée. Elle est un espace de l’inexpliqué. Défricher un sujet, c’est le rendre accessible à la pensée, c’est une tentative de rendre accessible à l’humain ce qui existe. La friche est l’espace de l’inculte. Elle nous renvoie en miroir notre désordre intérieur, aux limites de notre savoir. La friche est l’espace de l’inaccessible, du danger. 

Article à retrouver dans notre hors-série « Ces terres qui se défendent » en librairie et sur notre boutique.


Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 6€/mois

S'abonner
NUMÉRO 62 : FÉVRIER -MARS 2024:
L'écologie, un truc de bourgeois ?
Lire le sommaire

Les derniers articles