Alimentation pour tous

L'Atelier Paysan : pas de démocratie dans l’alimentation sans socialisation

Illustration : Maria Fade

La modernisation à marche forcée de l’agriculture opérée après la Seconde Guerre mondiale, qui a détruit socialement et économiquement la paysannerie française, a fait naître un complexe agro-industriel bloquant toute transition écologique. L’Atelier paysan, « coopérative d’autoconstruction » qui recense et diffuse des technologies agraires, rebondit sur son livre-manifeste Reprendre la terre aux machines (Seuil, 2021) pour appuyer l’une de ses propositions : la socialisation de l’alimentation comme outil d’émancipation en vue d’une rupture vers un nouveau modèle autonome, écologique et convivial.

Depuis fort longtemps, la classe populaire paysanne se renvoie une image dégradée d’elle-même. Nous entendons ici paysanne au sens le plus strict : des communautés de travail produisant avant tout pour leur propre subsistance, ne mettant sur le marché qu’une petite partie de leur production. Dans ce sens, on peut considérer qu’elle a quasiment disparu de nos jours. Depuis les prémices de ce qu’il est convenu de nommer « révolution industrielle », il y a plus de deux siècles, le capitalisme conquérant ne s’est pas contenté d’asservir les corps en provoquant un violent exode rural, à grand renfort d’expropriations et de suppression des communs, ces ressources partagées de l’entraide communautaire ; il lui a fallu aussi soumettre les esprits et établir son hégémonie culturelle.

Retrouvez ce texte inédit dans Bascules #2 - Pour un tournant radical, disponible sur notre boutique.


La bourgeoisie s’est attelée à de féroces batailles, forgeant l’unité nationale autour de ses valeurs propres, très minoritaires au départ. Un volet connu de cette bataille est celui de la langue, charriant avec elle toute une série d’impositions normatives.

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 55 : DÉCEMBRE 2022-JANVIER 2023:
Bienvenue dans l'ère du rationnement
Lire le sommaire

Les derniers articles