Agriculture et High-Tech

L'arnaque de l'AgriTech

Illustration : Vinnie Neuberg

Agrorobotique, collecte de data en plein champ, « clôtures virtuelles », drones pulvérisateurs... La campagne est en train de devenir le nouveau terrain de jeu des entrepreneurs de la tech, à grand renfort d’argent public. Prétendument « verte », cette escalade technologique marque une nouvelle étape dans l’élimination progressive du travail paysan.

 50 kilomètres au nord de Nantes, la ferme de Derval, avec ses 85 vaches, ses 75 génisses et ses 105 hectares de cultures fourragères n’est pas une banale exploitation laitière : c’est une « digiferme ». Elle fait partie d’un réseau français de quinze sites expérimentaux dédiés à l’« agri­culture connectée ». L’Institut de l’élevage, organisme de recherche appliquée, y mène des évaluations grandeur nature en collaboration avec des PME et des start-up du numérique. 

Article issu de notre hors-série « Ces terres qui se défendent » avec le collectif Reprise de terres, à découvrir en kiosque et sur notre boutique.


L’ingénieure Amélie Fischer y pilote le test d’un système de « clôtures virtuelles ». « C’est le même principe qu’une clôture physique, mais tout est dématérialisé. Grâce à un collier muni d’un capteur GPS, l’animal est prévenu quand il s’approche de la clôture virtuelle, qu’il ne voit pas, par un son. Et si jamais il traverse et s’éloigne, il reçoit un stimulus électrique. »L’avantage...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 55 : DÉCEMBRE 2022-JANVIER 2023:
Bienvenue dans l'ère du rationnement
Lire le sommaire

Les derniers articles