Émancipation féministe

Voltairine de Cleyre : Se libérer de toute servitude

L’essayiste et poétesse américaine Voltairine de Cleyre (1866-1912) a lutté sans relâche pour l’émancipation des individus face au capitalisme et pour celle des femmes. Celle que l’intellectuelle Emma Goldman définissait comme « la femme anarchiste la plus douée que l’Amérique ait jamais produite » a théorisé un féminisme radical.

La vie de Voltairine de Cleyre a été « un défi lancé à toutes les hypocrisies », notait l’écrivain russe Alexander Berkman en préface aux écrits de la militante féministe et anarchiste américaine, qu’il publia en 1914. Si notre époque contemporaine est engluée dans des crises écologiques et sociales, et que le découragement guette, Voltairine de Cleyre a mis un point d’honneur à ne jamais devenir « une âme endurcie par l’habitude », selon l’expression de l’écrivain Charles Péguy. « Croyez à la force de votre âme. […] À la fin de votre vie, vous pourrez fermer les yeux en disant : “Je n’ai point été gouverné par l’idée dominante de mon siècle. J’ai choisi ma propre cause et je l’ai servie” », note-t-elle dans L’Idée dominante, texte paru en 1910 dans le journal anarchiste Mother Earth, édité par Emma Goldman.

Article issu de notre numéro 63 « +4°, ça va chauffer ! », disponible en kiosque, librairie et sur notre boutique.

Si sa discrétion et sa vie brève – elle mourut à l’âge de 45 ans – font qu’elle demeure...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles