Philosophie et émotion

Spinoza, un retour en joie

Illustration : Maria Frade

Philosophe des affects et de la joie, Spinoza s’impose depuis quelques années comme l’un des grands inspirateurs d’une pensée écologique qui cherche à dépasser l’approche rationaliste du monde.

Baruch Spinoza (1632-1677) est peut-être mort il y a trois cent cinquante ans, il n’en connaît pas moins une nouvelle jeunesse. Même Maxime Rovere, qui vient de traduire et de diriger une imposante édition de l’Éthique (Flammarion, 2021), en fait le constat : « Spinoza connaît actuellement une popularité qu’il n’a jamais eue. » La réception de son magnum opus, composée à partir des années 1660, est pourtant copieuse depuis trois siècles. Mais voilà quelques années que plusieurs courants trouvent chez ce penseur des affects et de la joie matière à une inspiration nouvelle.

Article issu de notre numéro 52 « La joie malgré les défaites », disponible en kiosques en juin-juillet et sur notre boutique.

Cette popularité se lit bien sûr dans les livres à succès, comme Le Miracle Spinoza (Fayard, 2017) de Frédéric Lenoir, qui en fait un objet de développement personnel. Mais, au-delà, Spinoza inspire les penseurs de tous horizons, du célèbre neuroscien­tifique António Damásio, qui le transforme en précurseur de la neurobiologie (Spinoza avait raison, Odile Jacob, 2003), à l’économiste Frédéric Lordon, qui s’en inspire...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 54 : OCTOBRE-NOVEMBRE 2022:
Êtes-vous éco-anxieux ?
Lire le sommaire

Les derniers articles