LIVRES ET SORTIES

Impunité environnementale

Découvrez notre recension de « Qu'est-ce que le crime environnemental ? » de Grégory Salle aux Éditions Le Seuil.

Selon un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) publié en 2016, les crimes contre l’environnement seraient la quatrième activité illégale la plus lucrative, estimée entre 91 et 258 milliards de dollars annuels. Écrasants, ces chiffres n’en traduisent pas moins une grande indécision, tant la fourchette officielle se révèle extrêmement vaste – du simple au triple. Comment caractériser le crime environnemental ? Il se décline, selon les instances internationales, en 5 catégories : le braconnage et le trafic d’animaux sauvages, l’exploitation forestière, l’exploitation minière, la pêche et, enfin, le déversement et le commerce de déchets et de substances toxiques.

Une définition institutionnelle dont le chercheur au CNRS Grégory Salle remonte le fil pour la dépouiller de ses oripeaux juridiques, dévoilant toute son insidieuse logique : celle de ne se concentrer que sur certains méfaits visibles, commis dans les pays du Sud par des groupes mafieux et clandestins. La criminalité environnementale, devenue l’apanage de « réseaux criminels plus ou moins organisés, conçus comme altérité infâme », dédouane alors d’autres acteurs – multinationales et pays du Nord en tête – du saccage écologique en cours. Elle fait silence sur toute une gamme d’activités qui, sans être forcément tombées sous le coup de la loi, n’en sont pas moins criminelles : extraction des énergies fossiles, pollutions industrielles, déforestation légale, exploitation du sable (exemple qui fait l’objet de tout un chapitre)... Par contraste, c’est donc tout le système de production et d’exploitation capitaliste qui s’en trouve banalisé, légitimé. 

Qu’est-ce que le crime environnemental ?Grégory Salle, Le Seuil,7 janvier 2022,288 pages, 21 €.

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 55 : DÉCEMBRE 2022-JANVIER 2023:
Bienvenue dans l'ère du rationnement
Lire le sommaire

Les derniers articles