Tribune

Plateformes coopératives : ensemble, passons la seconde !

Les alternatives aux Gafam existent ! Elles sont portées, partout dans le monde, par des plateformes coopératives qui inventent de nouveaux modes de consommation et de financement, promeuvent la défense des principes écologiques et démocratiques, encouragent des projets au service de l'intérêt général. Tribune.

La crise mondiale liée à la pandémie de Covid-19 a révélé le rôle croissant et central du numérique dans l’organisation de notre société. Les oppositions aux multinationales qui gouvernent l’économie de plateformes témoignent d’une aspiration partagée à des alternatives plus équitables et moins tentaculaires. Justement, des dizaines de projets développent des modèles de transition écologique et solidaire : la valeur est partagée avec les usagers et les territoires, les parties prenantes sont associées aux décisions, les données des utilisateurs ne sont pas le cœur du modèle économique, les projets sont au service de l’intérêt général : tous ces principes sont portés par les plateformes coopératives ! Les #platformcoop forment un mouvement mondial ! 

Durant la crise du Covid-19, des dizaines de circuits courts ont été déployés via CoopCircuits, de multiples réseaux de distribution d’urgence facilités par Coopcycle, face au manque de trésorerie des entreprises France Barter démocratise l’économie du troc. Les plateformes coopératives jouent un rôle essentiel dans la transition écologique, démocratique et solidaire : covoiturage avec Mobicoop et Ridygo, durabilité des objets avec Commown et Label Emmaüs, redynamisation des échanges de proximité avec Pwiic, mise en valeur des territoires avec Les oiseaux de Passage…

Les plateformes coopératives ne sont pas que des alternatives vertueuses aux géants du web ! Elles sont de véritables infrastructures de coopération, notamment sur les territoires. Plateformes en Communs, communauté apprenante associant plateformes et experts en lien avec le programme de recherche TAPAS, en a fait la démonstration dans son dernier rapport (réalisé avec le soutien de la Caisse des Dépôts) : les plateformes coopératives offrent aux acteurs de l’ESS, aux commerçants, des outils numériques ajustés à leurs valeurs et intérêts. Elles apportent aux pouvoirs publics des modalités d’action innovantes fondées sur la co-construction de services d’intérêt collectif et avec la coopération d’un écosystème citoyen de territoires, partenariat public/économie sociale/communs. 

Pour atteindre leur plein potentiel, les plateformes coopératives ont besoin de : 
• faire mouvement sous une bannière commune qui permette au public et aux institutions de davantage les identifier et comprendre leurs spécificités,
• stabiliser des modèles et dispositifs permettant d’en faire des solutions pérennes, 
• faire système et grandir à partir des réalisations existantes, grâce à des partenariats qui associeront collectivités, organisations de l’ESS, acteurs de la transition.

Nous, Plateformes en Communs, plateformes coopératives et leurs alliés, appelons et nous engageons pour l’année 2021 à : 
1- accélérer la structuration d’un réseau de plateformes coopératives afin de s’organiser, faire collectif et de communiquer ensemble,
2- nous mobiliser collectivement pour être reconnus et financés par les plans de relance,
3- renforcer et accompagner les expérimentations (par territoires, par filières…) entre plateformes et leurs partenaires (collectivités locales, organisations de l’ESS…)
4- bâtir un écosystème de financement des plateformes coopératives, en bonne intelligence avec l’ensemble des acteurs du financement de l’ESS et de l’intérêt général.

Ensemble, passons la seconde ! 

Signer l'appel

CO-INITIATEURS DE L'APPEL

Plateformes en Communs – La Coop des Communs, ESS France, Mobicoop, France Barter, Pwiic, Commown, Les oiseaux de passage, Label Emmaüs, Ridygo, CoopCircuits


Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Faut-il se sentir coupable ?
Numéro 43 DÉCEMBRE-JANVIER 2020-21:
Faut-il se sentir coupable ?
Lire le sommaire

Les derniers articles