Livres et sorties

Les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique

Les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique, XVe-XXe siècle, Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher,, Le Seuil, 8 octobre 2020, 320 pages, 23 €.

Encore un livre sur le changement climatique ? L’intérêt de celui-ci se dégage à la toute fin de son sous-titre : XVᵉ-XXᵉ siècle. Il y aurait donc une histoire du changement climatique vieille de cinq siècles ! C’est en effet ce que nous apprennent les historiens Fabien ­Locher et Jean-Baptiste ­Fressoz. Rappelons que ce dernier est un habitué des contre-pieds historiques : dans L’Apocalypse joyeuse (Le Seuil, 2012), il s’en était déjà pris au mythe selon lequel nous serions les premiers à prendre conscience de l’impact de notre développement industriel. Cette fois-ci, c’est au mythe qui ferait de notre génération la première à devoir penser l’histoire humaine et celle de la Terre – croyance à la source du récit de l’Anthropocène comme de la pensée de Bruno ­Latour – qu’il s’attaque. Les deux historiens nous rappellent que, non seulement savants et politiques se préoccupent du sujet depuis la colonisation du Nouveau Monde, mais que cette préoccupation a été constante. Notamment en France, où la Révolution a acté la naissance du catastrophisme climatique. Grâce à un impressionnant travail d’archives, ­Locher et ­Fressoz mettent aussi en lumière la fabrique de certains préjugés qui nous travaillent encore aujourd’hui. Ainsi, le climat est mobilisé afin de servir une discipline sociale à l’égard des classes populaires, ou a nourri un discours colonial « écoraciste » fondé sur la mission de restaurer un climat dégradé par l’incurie des autochtones… Autant de leçons oubliées du passé qu’il serait, ces temps-ci, bien utile de méditer. 

Les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique, XVe-XXe siècle, Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher, Le Seuil, 8 octobre 2020, 320 pages, 23 €