Nuisances et paranoïa

Le frelon « asiatique », par-delà le bad buzz

Thibaut Schepman

Il a colonisé très rapidement nos vies et nos habitats, au point de devenir une source de peurs parfois démesurées. Considéré comme un ennemi pour nous et pour tous les pollinisateurs, le frelon dit « asiatique », ou Vespa velutina, est plutôt le témoin malgré lui des nuisances causées par les humains aux autres individus non humains.

Cet insecte est venu de loin et s’est répandu dans toute la France en moins de deux décennies. Il est plutôt grand – presque autant qu’un taon – et ses nids sont comparés à « des roues de voiture ». Il s’en prend de façon systématique aux abeilles dont on tire notre miel, tandis que des humains sont morts d’un choc allergique à cause de sa piqûre. Des apiculteurs aux ruches littéralement assiégées ont partagé de bourdonnants témoignages où ils décrivent leurs pertes et leur désarroi. 

Article issu de notre numéro « Reprendre les choses en main », en kiosque, librairie et sur notre boutique.

Le frelon à pattes jaunes, bien souvent qualifié par le stigmatisant et erroné adjectif « asiatique »1, a tout pour déplaire à nos congénères. Et la popularité de chaînes Youtube consacrées à son élimination, dont certaines vidéos dépassent le million de vues, en témoigne. Elles sont remplies d’appels à « buter » ces « envahisseurs » qui seraient « impitoyables », « hyper agressifs » voire des « serial killers d’abeilles »....

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles