Radicalisation en cours

Grève du zèle et désarmement : journal d'une éco-saboteuse

Image de ArtPhoto_studio sur Freepik

De la grève du zèle au désarmement, le sabotage peut prendre de multiples formes. Petite mise en scène.

Épisode 1

En arrivant à Arçais, ma mère m’avait déconseillé d’aller du côté des canaux. Tu n’y reconnaîtrais rien, m’avait-elle prévenue. C’est peu de dire que les biefs et les rigoles du Marais poitevin faisaient peine à voir. Au cours de ma promenade avec Pipoune, le beagle de la famille, j’ai vu des rivières couler à l’envers, siphonnées par la nappe exsangue. J’ai vu des cadavres de poissons flotter par dizaines à la surface d’étangs saumâtres, le ventre en l’air, gonflé par des jus et des gaz ignobles. J’ai vu des squelettes d’arbres et de roseaux se dessécher sur un sol de poussière, craquelé comme un brownie trop cuit. « Cet été est terrible », a soupiré ma mère à mon retour, en laissant tomber ses bras sur ses cuisses de grand-mère avant d’ajouter, l’air renfrogné : « Si ça continue, je vais bientôt devoir arroser ma pelouse deux fois par jour. — Comment ça, “arroser ta pelouse” ?, ai-je répété. C’est pas interdit depuis l’arrêté ? — Si si, mais tu sais, tout le monde le fait ici, en cachette. » Je n’en revenais pas : ces années à bassiner ma mère n’avaient servi à rien.

Article issu de notre numéro 59 « Sabotage : on se soulève et on casse ? », en kiosque, librairie et sur notre...

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 6€/mois

S'abonner
NUMÉRO 62 : FÉVRIER -MARS 2024:
L'écologie, un truc de bourgeois ?
Lire le sommaire

Les derniers articles