Que fait la polis ?

À Athènes, les habitants suffoquent

Photos : Penelope Thomaidi

Depuis son élection à la mairie d’Athènes en 2019, le parti conservateur Nouvelle Démocratie poursuit une politique de transformation de la capitale grecque. Mais les habitants étouffent face au manque d’espaces verts, de lieux publics ou de libertés politiques. Une fronde s’organise contre des projets jugés non adaptés aux citoyens, mais plutôt aux touristes, des « clients » bien plus rentables aux yeux de la droite néolibérale.

Il faut commencer par longer les immeubles pâles et les maisons néoclassiques couverts de tags anti­ca­pi­talistes et anar­chistes du quartier d’Exárcheia, à Athènes. Puis s’aventurer sur le long escalier orné d’une étoile rouge pour arriver sur des sentiers qui serpentent entre les nombreux cyprès, pins, cactus. La colline Stréfi s’élève ici, rare espace vert dominant ce quartier réputé d’extrême gauche de la capitale grecque. Depuis les roches qui dessinent son sommet, la vue plonge sur la capitale blanche sans arbres qui s’étire jusqu’à la mer. Ce jour d’avril, un couple s’embrasse, quelques jeunes dansent, un homme s’endort sur un muret, loin du bourdonnement des moteurs. Mais à deux pas, des policiers anti-émeutes, bouclier à leurs pieds, viennent assombrir cette atmosphère insouciante. Cent cinquante agents rendus nerveux par les cafés froids qu’ils ingurgitent en rafale se relaient chaque jour à Stréfi.

Reportage à retrouver dans notre numéro 58 « L'empire logistique », en kiosque, librairie, et sur notre boutique.


Cette présence policière a été mise en place en octobre...

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles