Agriculture et changement climatique

Didier Tronc, agriculteur : « J'ai arrêté d'attendre le mistral en automne »

Photos : Yohanne Lamoulère

Mistral, tramontane, cers… Autour de la Méditerranée, le vent fait partie de l’identité locale. Pourtant, certains travaux scientifiques anticipent une diminution de leur intensité ou de leur régularité, en lien avec le réchauffement climatique. Une évolution encore difficile à établir précisément, mais qui pourrait avoir différentes conséquences sur l’agriculture, la production d’énergie ou même la biodiversité.

Les jours caniculaires comme celui-ci, la plaine de la Crau ressemble à un piège quasi mortel. Le soleil y écrase tout, en ce début de juillet. Pas d’ombre, pas d’abri, pas d’air, juste de la caillasse calcaire et brûlante à perte de vue le long de cette étendue steppique coincée entre les Alpilles, la Camargue et le golfe de Fos, dans les Bouches-du-Rhône. Là où coule le canal de Craponne et son ingénieux système d’irrigation vieux de 400 ans, l’herbe et les roseaux sont figés sur place. « Si le mistral pouvait se lever, ça nous rafraîchirait », espère Didier Tronc, agriculteur à Istres, qui fauche depuis des jours le prestigieux foin de Crau, une production sous AOP dont se régalent notamment les plus grands chevaux de course.

Retrouvez cet article dans notre numéro 59 « Sabotage : on se soulève et on casse ? », en librairie et sur notre boutique.


Ce vent sec du nord, glacial en hiver, racle le ciel toute l’année. Il burine les visages provençaux et fait pousser les pins à l’horizontale. Un vole-­chapeau qui « rend fous les Parisiens » et dont le souffle hasardeux obsède aussi bien les présentateurs météo que les discutailleurs de village. Ici, on dit que même les...

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles