Boycott et économie

Abstentionnisme économique : comment (re)faire du boycott une arme politique et collective

Photo : Martin Abegglen on Flickr

Au problème du renoncement à certains schémas de consommation et d’usage, la société répond : « Soyez éthique ! » Comprendre : faites un effort et choisissez bien. Une approche largement individualiste, morale, coûteuse, qui a pour effet de dépolitiser la question du mode de vie et d’en exclure le plus grand nombre. S’opposant à cette injonction, la philosophe Jeanne Guien, qui vient de publier Le Consumérisme à travers ses objets (Divergences, 2021), s’interroge sur la manière de faire du renoncement un acte collectif.

« À quoi faut-il renoncer ? » : voilà une question qu’il faudrait préférer à la question « de quoi avons-nous (vraiment) besoin ? ». Se demander de quoi l’on a « besoin » ouvre en effet sur l’infini : comme l’a montré Razmig Keucheyan dansLes Besoins artificiels. Comment sortir du consumérisme (Zones/La Découverte, 2019), les besoins ont une « historicité », certaines choses deviennent indispensables dans un certain contexte. Ainsi, aujourd’hui, on a besoin d’un smartphone ou d’une épilation pour être employable. Et il y aura toujours d’avisés publicitaires pour tenter de réenchanter cette réalité ; pour nous assener, à grands coups de pyramide de Maslow, qu’on a besoin du superflu pour exister, pour se sentir des êtres de culture et pas seulement de nature, de désir et pas seulement de nécessité.

Article à lire dans notre numéro 50 : « À quoi faut-il renoncer ? »

Aborder le problème sous l’angle du renoncement permet de sortir de ces débats métaphysiques pour se poser des questions concrètes, qui relèvent du droit : quelles entreprises...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 53 : AOÛT - SEPTEMBRE 2022:
Punir les écocidaires
Lire le sommaire

Les derniers articles