PORTRAITS D'ÉCOFÉMINISTES

Vandana Shiva, Gandhi des graines

Illustration : Élodie Lascar

Découvrez Vandana Shiva, le quatrième portrait de notre dernier dossier « Êtes-vous écoféministe ? »

L'Indienne Vandana Shiva est sans nul doute le visage le plus connu, en Occident, de l’écoféminisme. Figure de l’altermondialisme et de l’écologie, conférencière à succès, autrice prolifique, récipiendaire en 1993 du prix Nobel alternatif, le Right Livelihood Award, et élue « Environmental hero » en 2003 par le magazine Time,elle naît en 1952 au pied de l’Himalaya. 

Après des études de physique quantique puis une thèse de philosophie, Vandana Shiva connaît sa grande expérience initiatique en rejoignant à 22 ans le mouvement Chipko (« embrasser les arbres »), lancé par un groupe de villageoises de la région indienne du Garhwal pour s’opposer à l’exploitation de leurs forêts. Pendant cinq ans, ces militantes multiplient les actions et se distinguent par leur stratégie qui consiste à enlacer les arbres pour s’opposer à leur abattage. Vandana Shiva est marquée par cette lutte qu’elle narrera amplement dans plusieurs livres. Elle s’engage alors dans le combat des femmes, marginalisées dans le développement économique de la société indienne. En 1982, elle crée la Research Foundation for Science, Technology and Ecology (RFSTE), puis, en 1991, l’association Navdanya [qui signifie en hindi « neuf graines », ndlr] afin de promouvoir l’agriculture biologique, l’échange de semences naturelles et la défense des petits paysans. Commence alors une lutte herculéenne qu’elle mène sans jamais faillir contre la privatisation du vivant...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 48 - OCTOBRE NOVEMBRE 2021:
Idiocratie, comment la médiocrité nous gouverne
Lire le sommaire

Les derniers articles