A compléter

Une émission de téléréalité sur le climat dont les jeunes sont les héros

Erika, Johannes, Elias et Johanna sont des enfants comme les autres. À ceci près qu'ils sont aujourd'hui les plus jeunes explorateurs du pôle Nord et les acteurs d'une nouvelle émission de téléréalité norvégienne qui a pour but de sensibiliser la jeunesse aux enjeux climatiques. Et quoi de mieux que l'Arctique comme terrain de jeu ?

Le 21 avril dernier, 4 jeunes adolescents, âgés de 13 et 14 ans, atteignaient le centre du pôle Nord, après un périple de 111 km à ski, soit 6 jours d’aventures glaciales. Mission Nansen accomplie, suivant les traces de cet illustre explorateur norvégien et prix Nobel de la paix. Si la prouesse est belle, nécessitant une longue préparation, elle est surtout un prétexte pour montrer à la jeunesse l’importance des enjeux climatiques. Leur chemin fut donc parsemé de rencontres avec des scientifiques et des climatologues, couronné par la présence du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon. « Je suis très fier et impressionné, dira-t-il. J’admire vraiment leur courage et leur engagement. Ils sont les ambassadeurs du climat ». Autour d’eux se baladent des caméras, afin que tout le monde puissent en profiter. C’est qu’une émission de téléréalité est à la clé, 10 épisodes au total. Son nom : Mission Arctique.



 
Laboratoire du changement climatique
L’Arctique est d’abord un désert de glace. Pur et préservé, aux écosystèmes abondants, il est habité par de nombreux peuples autochtones profondément attachés à leur environnement. Ainsi, parmi les 10 plus grands espaces sauvages au monde, 7 se situent en Arctique. Seulement, par un effet de rétroactions positives, le changement climatique y est bien plus fort qu’ailleurs. Résultat, l’endroit fond comme un glaçon jeté dans la garrigue, en témoigne la disparition progressive de la banquise ou la fonte des glaciers, du pergélisol et autres éléments de la cryosphère qui entraînent la hausse généralisée du niveau des mers. En ce sens, l’avenir de la région doit être une préoccupation mondiale. Pour ne rien arranger, la zone est aujourd’hui convoitée de tous côtés. Une route maritime se dessine au beau milieu de la banquise, attirant les grands commerçants, quand tout autour les glaces recèlent de nombreuses ressources énergétiques. Ainsi, la relance de la militarisation de la région pourrait bien constituer les prémices d’une nouvelle « guerre froide ». Hier prisé pour envoyer rapidement un missile en direction du bloc opposé, l’Arctique représente aujourd’hui un potentiel économique considérable dont il faut à tout prix s’emparer.
En bref, l’Arctique, ce désert de glace aux enjeux multiples, est entrain de devenir un endroit particulièrement chaud…

Crédits photo : 
Greenpeace
NRK Super  

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles