A compléter

Tesla : des voitures sans chauffeur mais avec panneau solaire

Malgré une situation économique précaire, le constructeur automobile a présenté de nombreux projets pour les années à venir. Elon Musk électrise encore les commentateurs et les prospectivistes de tout poil.

Elon Musk ne dévoile pas un simple “master plan” pour Tesla, non, il présente ce que le constructeur automobile “prévoit pour qu’une économie basée sur les énergies renouvelables arrive le plus tôt possible”.

Sur le blog de l’entreprise, il a détaillé avec emphase la deuxième partie de la feuille de routes de son entreprise de voitures électriques. La première partie avait été rendue publique il y a… dix ans.

Il entend rendre toutes les voitures Tesla capables de conduire sans chauffeur. Il affirme qu’à terme “tous les équipements à l’intérieur de la voiture pourront cesser de fonctionner, celle-ci continuera de rouler en sécurité”. Cette déclaration intervient moins d’un mois après l’accident mortel de Tesla automatique, qui avait écorné l’image du groupe.


Bientôt des camions et des bus Tesla ?

Selon Elon Musk, ses futures voitures pourront se passer de chauffeur, elles pourront également se passer de chargement, puisqu’elles devraient être autonomes en énergie grâce à un toit solaire équipé de batteries. Ce projet fait suite au rachat récent de SolarCity, entreprise spécialisée dans les panneaux solaires, et par ailleurs dirigée par le cousin d’Elon Musk. L’opération avait pour but de créer une synergie mais elle n'a pas fait que des heureux : SolarCity est endettée de 1,2 milliards de dollars, et les investisseurs reprochent à Musk de multiplier les projets sans avoir dégagé aucun bénéfice pour Tesla. Le cours de l’action de Tesla avait d’ailleurs chuté lors de l’annonce du rachat.

Pourtant, le PDG de Tesla veut lancer encore plus de nouveaux projets, pour “couvrir les plus importantes formes de transport terrestre”. Il prévoit une gamme de voitures plus accessible que les voitures de haut gamme actuellement commercialisées par Tesla, ainsi que deux nouveaux types de véhicules  : un camion et un transport urbain. A en croire le blog, tous deux en sont “aux premiers stades de développement”, et Tesla “devrait être prête à les dévoiler l’an prochain”.

Elon Musk veut aussi permettre à ses clients de générer des revenus avec leurs voitures en les intégrant à la “flotte Tesla” pour les louer quand ils ne s'en servent pas. L’application Tesla permettrait de centraliser les offres, et les propriétaires pourraient faire savoir rapidement quand leur véhicule est disponible. L’entreprise fournirait directement des voitures à la location dans les villes où la demande est supérieure à l’offre.

En attendant, les ventes restent limitées, avec 50 000 véhicules écoulés en 2015 et 14 820 au premier trimestre 2016. À titre d'exemple,Renault a vendu 2,8 millions de véhicules en 2015 (692 000 au premier trimestre 2016). L’entreprise perd de l’argent depuis sa création en 2003, même si elle a annoncé qu’elle devrait être bénéficiaire pour la première fois cette année.

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles