A compléter

Revue du web : De la respiration

Le big data sauveur des forêts, les bâtiments qui s'effacent, le braille comme nouveau langage du graff...Voici les innovations inédites présentées cette semaine dans la revue du web socialterrienne.

Big data végétal

Lancée jeudi 20 février par le think-tank américain World Resources Institute (WRI), l’initiative « Global Forest Watch » (GFW) va permettre de fournir une carte en quasi temps réel de l’évolution des forêts de la planète. Soutenu par une quarantaine de partenaires, comme Google ou la NASA, ce projet de carte interactive permettra de fournir des données très précises sur le degré d’avancement de la déforestation au niveau mondial. Une initiative qui devrait éclairer les décisions politiques liées à cette problématique.

Le site officiel de Global Forest Watch 
(Photo © Lamiot)


 


Effacer les bâtiments

Aspirer les bâtiments pour mieux les démolir : c’est ce que pourrait réaliser ERO, un prototype de robot recycleur conçu par Omer Haciomeroglu, étudiant à l’école suédoise de design Umeå Institute. Contrairement aux machines actuelles, celle-ci pourra démanteler certaines parties d’un bâtiment tout en en recyclant directement les débris et résidus. Une invention qui peut révolutionner les processus de démolition actuels, souvent très polluants.

À lire sur Inhabitat
(Photo © Omer Haciomeroglu)






Blase en braille

« Un jour, j'ai réalisé que le graff était vu par tout le monde... sauf par les aveugles. » C’est par ces mots que le graffeur The Blind résume son projet artistique ingénieux : faire du graff en braille. Bruxelles, Paris, Venise, Tchernobyl, autant de villes où vous pourrez admirer ces graffitis d’un genre nouveau. Autre particularité : le repérage et la traduction de ces œuvres murales peuvent se faire uniquement grâce à la coopération entre voyants et malvoyants. Un bel exemple de dépassement des différences.

À lire sur Ouest-France

Site officiel de l’artiste
(Photo © The Blind)

 

77%

Produite conjointement par France Télévision, Yami2 production et l’agence web Upian, l’enquête Génération quoi ? s’est fixée l’objectif suivant : « Mieux sonder les aspirations, les espoirs et les craintes de la jeunesse issue de la Génération Y ». 210 000 jeunes ont répondu à cette enquête, dont bon nombre de données récoltées témoignent de la frustration de la jeunesse française. Parmi les constats plus optimistes de l'étude : 77 % des 18 - 34 ans interrogés considèrent que « la solidarité est nécessaire pour s’en sortir dans la vie ». Une manière de tordre le cou au prétendu caractère « individualiste » de la jeunesse tricolore.

À lire sur Le Monde.fr

Le site officiel de l’enquête

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles