Nouveaux emplois

4 métiers écolos (qui n’existent pas encore)

Illustration : Chester Holme

Pour assurer une reconversion réussie aux marketeurs, publicitaires, consultants et autres grands cravatés, voici des fiches de postes pour 4 métiers écolos qui n'existent pas encore.

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière deux réalités insupportables. Premièrement : les travailleurs dont la société a le plus besoin sont aussi les plus précaires, surexposés à l’insécurité salariale, soumis à des conditions de travail déplorables ou rétribués à des salaires indécents, quand ce ne sont pas les trois à la fois. Second constat : les consultants, publicitaires, marketeurs, financiers et autres grands cravatés sont non seulement ceux qui ont, la plupart du temps, le moins à souffrir des soubresauts du monde, mais sont aussi ceux qui contribuent le plus à sa destruction.

Retrouvez notre dossier « L'écologie recrute ! » dans notre numéro 51, disponible en kiosques et sur notre boutique

Sans trop s’avancer, une société écologique digne de ce nom se passera bien d’eux, en même temps qu’elle revalorisera tous ces emplois essentiels aujourd’hui déconsidérés : infirmiers, éboueurs, cheminots, instituteurs, etc. Pas question, cependant, d’abandonner nos cadres déchus sur le bas-côté ! Donnons-leur l’occasion, une dernière fois, de transformer « les contraintes en opportunités » et de faire de leur destitution une chance à saisir dans leur parcours de vie, une occasion pour rebondir dans un de ces nombreux emplois qui, bientôt, leur tendront les bras. Ci-joint les fiches de poste. Dans l’attente de leurs CV et lettre de motivation.

Démanteleur (H/F)

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 53 : AOÛT - SEPTEMBRE 2022:
Punir les écocidaires
Lire le sommaire

Les derniers articles