Entretien

Carlotta Benvegnù : « Le pouvoir ouvrier contre le capitalisme logistique »

Photo : Cha Gonzalez

Depuis les années 1980, l’industrialisation de la logistique a entraîné une hausse rapide du besoin en ouvriers confrontés à des conditions de travail extrêmement pénibles et précaires. Pour la sociologue du travail Carlotta Benvegnù, spécialiste du monde des entrepôts, il y a là une faille dans le capitalisme logistique, qui doit faire face au développement de nouvelles formes d’organisation collective et syndicale.

Qui sont les travailleurs de la logistique ?

La logistique au sens large est un monde très hétérogène, avec des personnes travaillant à la fois dans les ports, dans le transport routier et maritime, mais aussi très souvent dans des entrepôts de la grande distribution, du e-commerce, de la messagerie. Ils sont aujourd’hui environ 800 000, et même 1,5 million en comptant le transport. 80 % sont des hommes, pour la plupart racisés, et la grande majorité sont des ouvriers. En 2021, 13 % des emplois ouvriers en France relevaient ainsi du secteur de la logistique, contre seulement 8 % dans les années 1980.

Entretien issu de notre numéro 58 « L'empire logistique », en kiosque, librairie et sur notre boutique.


Dans les entrepôts, où il n’existe que très peu de métiers qualifiés, 80 % du travail relève de la manutention. On y trouve des caristes, des agents de tri, des préparateurs de commandes qui prennent en charge les palettes de produits… Des métiers qui, jusqu’à la crise du Covid-19, étaient très invisibilisés. Et ce alors qu’en France, en 2021, le secteur...

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles