A compléter

Les travailleurs immigrés aux Émirats ont leur page Facebook

Le site "Tous les Internets" d'Arte consacre un webdoc enrichi à Gopa Kumar, un immigré indien aux Émirats arabes unis qui a créé une page Facebook pour informer les travailleurs étrangers sur leurs droits.

On leur a confisqué leur passeport. Il leur est interdit de se syndiquer. Démunis et peu lettrés, ces travailleurs déplacés ne connaissent pas leurs droits. Des milliers d’employés immigrés aux Émirats arabes unis travaillent dans la précarité. Comme ces 146 000 femmes originaires d’Éthiopie, du Bangladesh ou des Philippines employées comme domestiques.

Dans une interview d’environ 3 minutes accordée à “Tous les internets” en visio-conférence, Gopa Kumar explique pourquoi il a fondé “SOS travailleurs en détresse”, une page Facebook qui aide les travailleurs étrangers employés aux Émirats arabes unis à défendre leurs droits sociaux en formulant des griefs sous forme de posts Facebook. Ces employés, nombreux mais terriblement isolés, n’oseraient jamais se rendre dans un tribunal, déplore Gopa Kumar.

 


Le webdoc montre comment un réseau social peut devenir moteur des luttes sociales dans des pays où la notion même de syndicat est un impensé. «Nous sommes des employés comme les autres, pas vos avocats», rassure Gopa Kumar sur la page Facebook du groupe public «UAE Law Labour Clarification». La page, accessible uniquement sur demande, totalise plus de 65 000 abonnés.


 

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles