A compléter

Le premier projet de route photovoltaïque

Une piste cyclable verte qui génère elle-même de l'électricité : aux Pays-Bas, une portion de route a intégré des panneaux photovoltaïques dans ses dalles de béton et produit de l'énergie verte.

Certains nous prédisent des autoroutes entièrement faites de panneaux solaires. Si le réseau routier 100 % écologique semble encore loin, une initiative néerlandaise fait aujourd’hui parler d’elle : au nord d’Amsterdam, la ville de Krommenie vient d’installer un morceau de piste cyclable intégrant des panneaux solaires. Les modules solaires photovoltaïques, qui forment une portion de route parfaitement empruntable par les cyclistes, délivrent une quantité d’énergie qui peut alimenter jusqu’à trois foyers. Ce projet innovant, baptisé SolaRoad, a cependant un coût : 3 millions d’euros ont été dépensés pour concrétiser le projet, financé en grande partie par les pouvoirs publics.

Une énergie à fort potentiel

SolaRoad a pu voir le jour grâce à la collaboration du secteur privé, public et du monde universitaire. Son fonctionnement est simple : les cellules photovoltaïques – plusieurs panneaux de 2,5 sur 3,5 mètres – sont recouvertes d’une fine couche de verre. Une face non-adhésive et une légère inclinaison aident l’eau à s’écouler en cas de pluie. Cependant, ces panneaux produisent environ 30 % d’énergie de moins que les installations fixées sur les toits car la voie n’est pas parfaitement orientée vers le soleil.

Pour l’institut de recherche néerlandais TNO, à l’origine du concept, il s’agit d’une première étape : l’objectif étant d’équiper de ce système 20 % des 140 000 km de routes des Pays-Bas, explique au Guardian Sten de Wit, qui a participé au projet. De tels panneaux solaires sont capables de résister au poids de certains véhicules comme les tracteurs. Une innovation qui pourrait permettre d’éclairer les rues ou de recharger les voitures électriques.

Certains nous prédisent des autoroutes entièrement faites de panneaux solaires. Si le réseau routier 100 % écologique semble encore loin, une initiative néerlandaise fait aujourd’hui parler d’elle : au nord d’Amsterdam, la ville de Krommenie vient d’installer un morceau de piste cyclable intégrant des panneaux solaires. Les modules solaires photovoltaïques, qui forment une portion de route parfaitement empruntable par les cyclistes, délivrent une quantité d’énergie qui peut alimenter jusqu’à trois foyers.
Ce projet innovant, baptisé SolaRoad, a cependant un coût : 3 millions d’euros ont été dépensés pour concrétiser le projet, financé en grande partie par les pouvoirs publics.

Certains nous prédisent des autoroutes entièrement faites de panneaux solaires. Si le réseau routier 100 % écologique semble encore loin, une initiative néerlandaise fait aujourd’hui parler d’elle : au nord d’Amsterdam, la ville de Krommenie vient d’installer un morceau de piste cyclable intégrant des panneaux solaires. Les modules solaires photovoltaïques, qui forment une portion de route parfaitement empruntable par les cyclistes, délivrent une quantité d’énergie qui peut alimenter jusqu’à trois foyers.
Ce projet innovant, baptisé SolaRoad, a cependant un coût : 3 millions d’euros ont été dépensés pour concrétiser le projet, financé en grande partie par les pouvoirs publics.

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles