A compléter

Le commerce équitable dépasse le milliard d'euros de ventes en France

Pour la première fois, le marché du commerce équitable a dépassé le milliard d'euros de ventes en France - soit une croissance de 10% sur l'année 2017. Les ventes de produits provenant des filières françaises ont elles crû de 18 % en l'espace d'un an.

Dans le cadre de la 18ème édition de la Quinzaine du Commerce Équitable qui se tient jusqu’au 27 mai prochain, l’ONG Commerce Équitable France a rendu public une étude mettant en lumière l’attrait des consommateurs français pour les produits issus de cette filière.

En 2017, le secteur de l’équitable a dépassé le milliard d’euros de ventes en France dont 323 millions d’euros issus des produits d’origine française (soit 31 % du total). Les principaux points de vente sont les boutiques bio (44 %), un réseau dont le poids est en "constante augmentation chaque année", comme le salue Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Équitable France.

 

Les Français au rendez-vous

 

Selon les principaux acteurs du secteur, l’un des freins au développement a trait au déficit de l’offre. Ils souhaitent désormais qu’elle s'élargisse pour répondre à la demande des Français. En effet, 32 % des interrogés désireraient que tous les produits soient équitables, et 47 % désirent qu’il y en ait davantage qu’aujourd’hui*.

Selon Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France, les États Généraux de l’Agriculture qui se sont tenus en décembre 2017 ont eu le mérite "d’attirer l’attention du public sur le sort des agriculteurs". Les consommateurs semblent de plus en plus préoccupés par les conditions de production et "voient désormais le producteur derrière le produit". Une victoire pour le secteur puisque l’une des principales valeurs du commerce équitable est d’appliquer des prix justes et rémunérateurs pour les producteurs.

 

Plan national pour le commerce équitable

 

Les acteurs du commerce équitable appellent dorénavant au soutien du gouvernement, en France comme dans les pays du Sud. Un plan d’action avait été annoncé lors de la clôture des États Généraux de l’Alimentation. Ils aspirent à pouvoir travailler avec les pouvoirs publics à la rédaction d’un plan national pour le commerce équitable.

L’une des idées évoquées serait d’appliquer une TVA différente pour les produits issus des filières équitables, puisqu’à l’heure actuelle, la même taxe est appliquée à tous les acteurs – qu’ils soient équitables ou non. De plus 87 % des Français souhaiteraient inclurent des produits équitables dans les achats des administrations publiques (institutions, hôpitaux, etc.). Des amendements au projet de Loi Alimentation ont été proposé "pour introduire l’équitable dans la restauration collective publique" comme le rappelle Blaise Desbordes qui estime que "l’État se doit maintenant de donner l’exemple".

 

*Résultat d’un sondage OpinionWay pour Max Havelaar France (avril 2018)


 

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles