A compléter

La vieille Europe, continent de l'économie nouvelle génération ?

Réenchanter l'Europe et favoriser l'émergence d'initiatives sociales et environnementales sur l'ensemble du continent, telle est l'ambition affichée par Europe Tomorrow, un projet porté par trois jeunes entrepreneurs français (Florian Guillaume, Boris Marcel, Malo Richard). Avant de partir pour le Grand Tour, ils répondent à nos questions.

Avec Europe Tomorrow, vous souhaitez réenchanter l’Europe. Lourde tâche... Dites-nous comment vous allez procéder ?
Lourde tâche en effet, mais en y  regardant de plus près, on s’aperçoit que l’Europe a tout pour réussir ! Après avoir entrepris en France, nous nous sommes aperçus que de très nombreuses solutions existaient déjà sur nos territoires. Pendant plus d’un an, nous allons donc partir à la recherche des meilleures innovations sociales et environnementales, qu’elles soient portées par la société civile, les entreprises ou le secteur public. D’un côté, nous voulons favoriser leur duplication et, de l’autre, permettre leur changement d’échelle. Au total, nous avons identifié douze thématiques. Urgence environnementale oblige, une attention particulière sera portée sur celles qui luttent contre les bouleversements climatiques.


Comment expliquer le fait que ces solutions ne soient pas mieux connues, développées et répliquées ?
Malheureusement, les innovations sociales, contrairement aux innovations technologiques, ne bénéficient pas encore d’aides suffisantes pour changer d’échelle. Généralement, elles sont aussi très ancrées localement et n’utilisent pas toujours les bons outils de communication pour diffuser leur projet. Enfin, on s’aperçoit que les acteurs des différents mouvements d’économie « positive » se placent parfois en situation de « guerre de chapelles ». Comme le dit Jean-Paul Delevoye, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), « les causes rassemblent mais les intérêts déchirent ».


Les institutions publiques et les décideurs politiques sont-ils prêts à collaborer ?
Il y a six mois, nous avons fait le pari de rencontrer les grands décideurs de l’Europe. Depuis, nous avons réussi à convaincre trois grandes institutions : la Commission européenne, le Conseil économique, social et environnemental et le Parlement européen, ainsi qu’une dizaine de grandes entreprises et de nombreux réseaux d'acteurs du changement européens. Ils font partie intégrante du projet et « co-construisent » avec nous le programme Europe Tomorrow. Donc on peut dire qu’ils sont plutôt prêts à faire émerger cette Europe de demain.


Pour vous, l’Europe sera une réussite quand…
Sur le papier, l’Europe est là pour protéger les citoyens, garantir leurs libertés fondamentales et améliorer leurs modes de vie. Mais sur le « terrain », on constate que les inégalités n’ont jamais été aussi fortes : près de 25 % des Européens vivent en situation de précarité, d’exclusion sociale ou de pauvreté. Un jeune Européen sur cinq est sans-emploi. Inévitablement, cela favorise des discours simplistes, haineux, incitant au repli sur soi. Il faut donc vulgariser les grands enjeux de société auxquels nous faisons face, pour les rendre lisibles par tous. Ensuite, nous devons repérer et mettre en place les solutions concrètes qui répondent à ces problématiques.


Comment voyez-vous l’Europe dans 30 ans ?
Nous voulons être optimistes. Dans 30 ans, l’Europe sera, par exemple, le premier continent en matière d’énergies renouvelables et à terme celui-ci n’aura plus besoin de faire appel aux énergies fossiles. Une véritable démocratie participative permettra d’impliquer les citoyens, et les magouilles politico-économiques seront de l’histoire ancienne. Nous aurons réussi à créer une taxe européenne unique sur les transactions financières et les décisions seront toujours prises en tenant compte des générations futures, notamment grâce au « Conseil des futurs souhaitables ». C’est vrai, la partie n’est pas encore gagnée !


De quoi avez-vous besoin aujourd’hui pour mener à bien votre mission ?
Nous avons besoin de toutes celles et tous ceux qui connaissent des innovations sociales et environnementales. Qu’importe leur taille ou le type de structure qui les porte. Toutes les entreprises ou institutions souhaitant rejoindre le projet en tant que partenaires sont également les bienvenues. Aussi, nous venons de lancer une campagne de financement participatif pour réaliser une série de reportage sur les meilleures initiatives européennes et financer une grande exposition de restitution.  


Quels sont vos projets pour l’avenir ?
Nous avons imaginé ce programme sur trois ans. Comme vous l’avez compris, la première année sera consacrée à la découverte des innovations prometteuses. Dans un second temps, nous mobiliserons des experts de chaque thématique pour imaginer leur changement d'échelle et élaborer des scénarios prospectifs. Enfin, nous co-créerons avec les entreprises, les institutions publiques et les citoyens, des solutions qui répondent aux enjeux de notre temps.


                                                                   illu europe tomorrow 2.jpg



Pour soutenir Europe Tomorrow
http://www.kisskissbankbank.com/europe-tomorrow--2

Pour les suivre
Le site web : www.europetomorrow.org
Le blog : www.europetomorrow.org/news
Facebook : EuropeTomorrow / Twitter : @EU_Tomorrow

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles