Sébastien Bohler

« La société moderne prive notre cerveau de son besoin de sens »

Photo : Antoine Doyen

Notre cerveau tente d’ordonner le monde par des prédictions qui nous procurent de l’apaisement. Dans Où est le sens ? (Robert Laffont, 2020), Sébastien Bohler, docteur en neurosciences et rédacteur en chef du magazine Cerveau & Psycho, étudie le rôle déterminant du cortex cingulaire et la façon dont, quoique chamboulé par la société contemporaine qui lui inflige de l’incertitude à haute dose, il pourrait être un atout pour affronter la crise existentielle provoquée par la destruction de l’environnement.

Quel est le rôle du cortex cingulaire, cette partie du cerveau humain où siège notre besoin de sens ?

Le cortex cingulaire, qui est un repli de l’écorce cérébrale à la jonction entre les deux hémisphères, joue un rôle déterminant car il structure notre environnement en faisant des prédictions. Cette fonction nécessaire à la survie permet par exemple d’ordonner une série d’indices, comme des traces, pour prédire qu’une proie se trouve à proximité. Si la prédiction se réalise, nous ressentons un apaisement. Mais, si les événements contredisent l’anticipation, le cortex cingulaire nous envoie un message d’erreur pour nous signaler un problème, en libérant les hormones du stress que sont le cortisol et la noradrénaline. Notre cerveau a donc besoin de faire des prédictions que la réalité valide.

Pourquoi le cortex cingulaire de l’humain est-il différent de celui des autres animaux ?

Tous les animaux ayant un cortex, soit la plupart des mammifères, sont dotés d’un cortex cingulaire – on l’active par exemple pour dresser un chien, en lui apprenant que tel comportement donnera lieu à une récompense ou une sanction. Si le cortex cingulaire humain a connu un surdéveloppement, lui offrant donc des capacités de prédiction supérieures au reste du vivant, c’est notamment pour la simple raison que nous ne survivons qu’en groupe – ce qui implique de devoir anticiper le comportement de nos congénères. Des études de paléoanthropologie suggèrent d’ailleurs...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 48 - OCTOBRE NOVEMBRE 2021:
Idiocratie, comment la médiocrité nous gouverne
Lire le sommaire

Les derniers articles