A compléter

La finance solidaire bat un nouveau record en 2017

Finansol, en partenariat avec La Croix, vient de publier son baromètre annuel sur la finance solidaire. Avec une progression de 1,8 milliards d'euros, la hausse de la collecte en 2017 est la plus forte jamais enregistrée.

L’encours de l’épargne solidaire a atteint un record en 2017, en s’élevant à plus de 11,5 milliards d’euros en France, selon le dernier baromètre de Finansol en partenariat avec La Croix. Le chiffre est en augmentation de 18,3% sur l’année.

Cette épargne finance des porteurs de projets qui développent des activités avec une forte utilité sociale et environnementale. Logements sociaux, agriculture paysanne, commerce équitable, ou développement économique dans les pays du Sud, sont autant de secteurs qui peuvent bénéficier d’un tel levier.

“Il y a un véritable changement d’échelle qui est en train de s’opérer”, analyse Frédéric Fourrier, responsable de l’Observatoire de la finance solidaire à Finansol. “La progression de 2017 [+1,8 milliards d’euros] dépasse à elle seule l’encours total d’il y a 10 ans”.

 

Des institutions bancaires volontaristes




Il existe trois canaux de collecte : les banques, les entreprises (via l’épargne salariale) et la participation directe au capital. En proposant davantage de placements financiers solidaires au grand public, les institutions bancaires ont joué un rôle important dans l’augmentation de 2017 selon Finansol.

“On constate un engagement croissant des établissements pour promouvoir ce type de placement”, explique Frédéric Fourrier. “Il y a les traditionnels bons élèves comme la NEF, la BNP ou la MAIF. Mais on se félicite aussi du retour en force d’institutions auparavant en pointe, comme la Caisse d’Épargne”.

 

45 000 emplois concernés




L’épargne salariale solidaire représente toujours le principal pourvoyeur de collecte. Avec un stock de plus de 7 milliards, elle est en augmentation de presque 19% par rapport à 2016.

Depuis la loi de modernisation de l’économie de 2008, chaque entreprise de plus de cinquante salariés doit proposer au moins un fonds de placement solidaire dans le cadre du Plan épargne entreprise (PEE). “On ressent encore aujourd’hui l’effet de cette loi, il n’y a pas d'essoufflement”, se félicite Frédéric Fourrier.

A ces explications s’ajoute un aspect plus structurel : la hausse globale des marchés en 2017.

Selon Finansol, la finance solidaire a permis de créer ou de consolider 45 000 emplois en 2017. 3200 entreprises ou fondations en ont profité, ainsi que 80 acteurs du développement économique dans les pays du Sud.


 

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles