A compléter

Interdépendance

Le crowdsourcing civique, les vertus de l'ignorance, le PIB de la mer, le Big Data chinois... Découvrez notre revue du web hebdomadaire.

Crowdsourcing civique

«Aider les villes à transformer leurs relations avec les habitants grâce aux nouvelles technologies », telle est l’ambition affichée de la plate-forme en ligne Public Stuff. Celle-ci propose aux habitants des villes de signaler à leur municipalité toute anomalie constatée sur la voie publique (routes dégradées, panneaux de signalisation obsolètes, murs vandalisés, etc.). Une fois inscrits, les habitants peuvent poster les images et commentaires liés aux problèmes qu’ils souhaitent voir régler. Ayant un accès en temps réel à ces ressources, les pouvoirs publics peuvent donc agir beaucoup plus efficacement. Internet 2.0 et civisme n’ont jamais fait aussi bon ménage.

Le site officiel de Public Stuff
(Photo © adesigna)


Valoriser l’ignorance

L’ouvrage du neurobiologiste américain Stuart Firestein Les Continents de l’ignorance paraît cette semaine en France. Interviewé sur le site du journal du CNRS, le chercheur revient sur l’importance de l’ignorance pour la recherche scientifique : « c’est la manière dont la science a toujours procédé et avancé. Je n’invente pas une nouvelle méthode. Depuis Newton, Maxwell ou Darwin, les sciences ont toujours progressé en suscitant de meilleures questions. Mais aujourd’hui, nous l’avons oublié. La tendance est à montrer ce que l’on sait et non ce que l’on ignore. Pourtant, une telle attitude enlève à la science son attrait et sa vitalité. » À méditer...

Lire l’interview en intégralité dans CNRS le journal 

(Photo © Frits Ahlefeldt-Laurvig)

 


PIB marin

Selon l’hebdomadaire The Economist, la valeur des biens et services liés aux océans s’élève à 3 000 milliards de dollars en 2014. Outre les revenus de la pêche, les mers du globe sont les premières productrices d’oxygène et permettent d’absorber 25 milliards de kilos de CO2 par an – deux paramètres qui jouent un rôle économique déterminant. Reste à évaluer l’impact de la pollution maritime sur l’économie mondiale.

À lire sur Consoglobe

(Photo ©  shioshvili)


Big Data chinois

La Chine serait-elle le nouvel eldorado du Big Data ? Aujourd’hui, la deuxième économie mondiale ne compte plus le nombre d’entreprises du secteur de l’ Internet qui utilisent leurs données de masse pour améliorer leurs services : conversations numériques, données d’achat, données géographiques, données de navigations sur la toile ou encore données bancaires sont utilisées pour analyser le comportement des consommateurs chinois. Des pratiques qui ne sont pas sans poser la question de la protection des données privées.

À lire sur Les Echos

(Photo © skreuzer)


2 milliards d’euros


C'est le montant levé par la Banque européenne d'investissement (BEI) pour financer les projets européens innovants dans le domaine de l’énergie renouvelable (ENR), ainsi que du captage et du stockage de CO2 (CSC). Une levée de fond qui s’inscrit dans le cadre du programme européen NER 300 visant à soutenir le financement des technologies innovantes ENR. « La réussite de la monétisation des quotas de carbone au titre du programme NER 300 aidera les systèmes CSC et des projets d'énergies renouvelables innovants à parvenir à une échelle commerciale », confie Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d'investissement. Un pas concret pour réduire les émissions carbonées en Europe.

À lire sur Actu-environnement

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles