Fortunes

Inégalités : dénoncer l'extrême richesse suffit-il ?

Photo de Mufid Majnun sur Unsplash

Il est pénible de devoir argumenter en faveur d’une position qui devrait tomber sous le sens, vous ne trouvez pas ? Concernant l’extrême richesse, la charge de la preuve, si l’on peut dire, devrait incomber à qui la défend, non à qui la condamne. L’argument éthique devrait suffire à régler la question.

Il est pénible de devoir argumenter en faveur d’une position qui devrait tomber sous le sens, vous ne trouvez pas ? Concernant l’extrême richesse, la charge de la preuve, si l’on peut dire, devrait incomber à qui la défend, non à qui la condamne. L’argument éthique devrait suffire à régler la question. Il pourrait s’énoncer ainsi : dans une société décente, il est indéfendable, par principe, que des individus ou des groupes restreints accaparent une part démesurée de la « richesse » ou des « ressources » collectives, et ce, même lorsqu’une supériorité quelconque leur est reconnue. Autrement dit : rien, pas même une aptitude ou une capacité socialement validée (don, talent, mérite, etc.), ne justifie que l’on possède immensément plus que ses semblables. Cette possession excessive n’est en effet pas un simple surplus ; inscrite dans des rapports sociaux, elle revient à déposséder autrui.

Article à retrouver dans notre numéro 57 « Manger les riches ? », en kiosque et sur notre boutique.


Par définition, une telle position de principe est affaire de valeurs. Les valeurs étant en incessant...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 63 : AVRIL -MAI 2024:
+4°, ça va chauffer !
Lire le sommaire

Les derniers articles