Incendies et adaptation

Incendies dans les Landes : on brûle tout et on recommence ?

Les incendies hors norme qui ont défiguré cet été le massif landais pointent les limites du modèle productiviste. Dominée par la monoculture intensive de pins, cette « forêt » se montre en effet particulièrement vulnérable aux feux mais aussi aux tempêtes et aux maladies. À l’heure des grands bouleversements climatiques, prendre à temps le virage de la diversification et adopter des pratiques sylvicoles plus respectueuses des équilibres naturels apparaît comme une nécessité.

Les brasiers géants à perte de vue, d’immenses masses noires obscurcissant les plages, la lutte effrénée des pompiers : ces images auront marqué l’été 2022, celui de tous les records. En France, 65 000 hectares boisés sont partis en fumée, soit plus de 7 fois plus que la moyenne des quinze années précédentes. Avec près de 22 000 hectares dévorés par les flammes près de Landiras et 7 000 à La Teste-de-Buch (Gironde), le massif forestier des Landes de Gascogne a montré à quel point il était fragile. 

Article issu de notre numéro « Êtes-vous éco-anxieux ? », disponible en kiosques, librairies et sur notre boutique.


À l’origine de ces mégafeux historiques, un cocktail explosif de températures accablantes, sécheresse extrême et vulnérabilité inhérente à la composition et à la gestion de cette « forêt » dominée par la monoculture intensive de pins maritimes (présents sur 90 % des surfaces boisées),...

Cet article est réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés

En vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "l'avenir sera low-tech" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 54 : OCTOBRE-NOVEMBRE 2022:
Êtes-vous éco-anxieux ?
Lire le sommaire

Les derniers articles