Low-Tech

En Grèce, une vallée préfère les low-tech aux hydrocarbures

Photos : Penelope Thomaidi / Hans Lucas

Dans la région de l’Épire, la présence d’hydrocarbures dans les sols aiguise l’appétit du gouvernement, bien résolu à faire de la Grèce un poids lourd de l’énergie en Europe. Face à ces convoitises, les habitants de la vallée de Ioánnina s’organisent pour conserver la beauté de leur paysage et développer des solutions low-tech dans l’agriculture et la consommation d’énergie.

La pluie crépite sur les pierres et une brume épaisse masque la Lune. On ne voit du paysage que les clignotants rouges d’une rangée d’éoliennes qui, de jour, décorent le sommet des montagnes. À l’intérieur, la pièce est elle aussi voilée par la fumée des cigarettes qui débordent du cendrier. Les bouteilles en plastique de tsípouro, l’alcool local distillé à partir de raisin, sont vides maintenant, alors Yannis se lève, saisit sa clarinette, nous cale d’autorité une guitare entre les mains et commence à jouer une complainte. Bientôt, tout le monde entonne en chœur un chant traditionnel grec, et Nikos se lève pour danser avec allégresse – dans quelques heures, le tsípouro aidant, il plantera sa voiture contre un poteau et repartira dans la nuit après avoir remis son pare-chocs en place à coups de pied.

Reportage à retrouver dans notre numéro 56 « Géo-ingénierie, c'est parti ? », en kiosque et sur notre boutique.


Mais ni l’alcool ni la musique ne parvient à écarter le sujet qui fâche, et qui réunit ce soir-là les amis dans la maison de Yannis, un Rom grec qui vit depuis une quarantaine d’années...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles