A compléter

[Étude] Les entreprises prêtes à donner plus pour l'intérêt général

Le baromètre du mécénat d'entreprise en France publié aujourd'hui témoigne d'un véritable engouement, avec une hausse de 25% du budget des entreprises (3,5 milliards d'euros) consacré à des actions d'intérêt général.

Il semblerait que les entreprises françaises prennent de plus en plus leurs responsabilités sociétales à cœur. Pour la première fois depuis 6 ans, les chiffres du mécénat d’entreprise témoignent d’une hausse significative. C’est ce qu’annonce le baromètre biannuel d’Admical publié ce mardi 3 mai.

Le mécénat d’entreprise se définit comme un soutien financier, humain ou matériel, apporté sans contrepartie directe par une entreprise à un organisme pour soutenir une activité d’intérêt général. Des sommes versées, 60% sont déductibles de l’impôt sur les sociétés. Mais loin de se réduire au seul apport financier, le mécénat peut aussi se traduire par la mise à disposition de locaux, de matériel informatique, ou encore d’un salarié doté d’une compétence particulière.

On compte aujourd’hui environ 170 000 entreprises mécènes, soit 14% des entreprises en France (contre 12% il y a deux ans). Parmi elles, une large majorité de TPE (72%) et de PME (25%) mais aussi près d’une grande entreprise (ou entreprise de taille intermédiaire) sur deux. Celles-ci représentent d’ailleurs 60% du budget mécénat en France.


Une amélioration de la qualité de vie dans l'entreprise

Le montant total alloué à leurs actions augmente de 25% par rapport à 2014, s’élevant désormais à 3,5 milliards d’euros. Les entreprises mécènes soutiennent principalement le secteur social (22% du budget consacré) mais le mécénat touche désormais tous les domaines de l’intérêt général, de la culture à l’éducation, en passant par le sport.

En plus du don financier (77% des entreprises concernées), en nature (29%) ou en compétences (11%), le dialogue entre l’entreprise et le bénéficiaire du mécénat donne lieu à des expériences extrêmement positives”, commente François Debiesse, président d’Admical. Il en énumère les bienfaits : “Échanges de savoir-faire, amélioration de la qualité de vie dans l’entreprise

L’étude dresse des perspectives positives quant à l’avenir du mécénat : 79% des entreprises concernées pensent stabiliser ou augmenter leur budget en ce sens d’ici 2018. François Debiesse observe de vraies dynamiques à l’œuvre : “La fondation SNCF, par exemple, est devenue récemment la fondation de toutes les entreprises du groupe et propose à chaque salarié de mener des actions auprès d’associations. Des PME se rassemblent dans des clubs de mécènes comme Prisme, à Reims, pour dynamiser la création artistique locale.


 

Suivez toutes les news de l’innovation sociale sur notre page Facebook

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 55 : DÉCEMBRE 2022-JANVIER 2023:
Bienvenue dans l'ère du rationnement
Lire le sommaire

Les derniers articles