Automatisation et travail ouvrier

Entrepôts : automatiser pour mieux régner

Photo de Adrian Sulyok sur Unsplash

De gigantesques entrepôts peuplés d’automates : la vision a de quoi faire rêver les patrons d’entreprises de logistique qui veulent aller toujours plus vite. Car si la machine s’arrête, ce sont des millions qui s’envolent. Quoi de plus efficace, dans ce cas, qu’embaucher une équipe de robots pour éviter la révolte ? Pas si simple, pourtant. Elle a beau être brandie comme un épouvantail, l’automatisation a encore du chemin à faire avant de remplacer les ouvriers.

Avril 2023 : le mouvement contre la réforme des retraites, l’une des mobilisations sociales les plus importantes de ces trente dernières années, s’apprête à défiler pour la onzième fois en trois mois. Depuis la Chine où il s’est rendu pour un voyage diplomatique, Emmanuel Macron, dont la parole était devenue étrangement rare, s’offre une incartade provocatrice : « Le taux de grévistes est à un niveau historiquement très faible, assure le président. De l’éducation nationale, à l’énergie et aux transports. Qu’on n’aille pas m’expliquer que le pays est à l’arrêt. »

Article à retrouver dans notre numéro 58 « L'empire logistique », en kiosque, librairie et sur notre boutique.


Six des huit raffineries françaises bloquées, le port de Brest en rade, les incinérateurs de déchets qui ferment leurs portes et des éboueurs qui ont aussi rejoint le mouvement… et pourtant : les rayons de supermarchés sont toujours garnis, Amazon continue de livrer ses colis, et il n’y a que dans quelques grandes villes que les poubelles s’entassent sur les...

Cet article est réservé aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez l'accès en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Le numéro pdf "À quoi devons-nous renoncer ?" en cadeau

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 6€/mois

S'abonner
NUMÉRO 62 : FÉVRIER -MARS 2024:
L'écologie, un truc de bourgeois ?
Lire le sommaire

Les derniers articles