A compléter

Économie circulaire : quelles solutions pour les entreprises ?

"Va prendre tes leçons dans la nature, c'est là qu'est notre futur."

Avec plus de 3 400 milliards de kilogrammes de déchets produits par an, il est devenu indispensable de changer notre manière de produire et de consommer. La COP 21 et la consommation toujours croissante des ressources naturelles (+65% depuis 1980) ont accéléré cette prise de conscience des entreprises, dont les salariés sont de plus en plus nombreux à vouloir réduire leur impact sur l’environnement. Néanmoins, la pensée imposée par la traditionnelle valeur actionnariale est binaire et court-termiste. Il faut aller plus loin que le seul “écologique”, qui réduit l’action ciblée à un problème local et ponctuel, et prendre en compte l’ensemble de l’écosytème dans la prise de décision : l’économie circulaire est la solution pour concilier économie et environnement.

Le problème est que les entreprises ont basé leurs stratégies sur deux siècles d’un modèle linéaire, avec la logique “extraire–fabriquer–jeter” qui a montré ses limites. Inscrire son entreprise dans la boucle vertueuse proposée par l’économie circulaire nécessite de prendre le problème à la source, plutôt que de multiplier des actions “vertes” sans les inclure dans la stratégie globale. Il faut intégrer l’environnement et la société à la création de valeur et repenser tout l’écosystème pour créer de nouvelles sources de revenus.

La solution pour concilier économie et environnement est de repenser son business model. Si le défi semble difficile, l’espoir n’est cependant pas vain au vu des récentes success stories : ainsi de la PMA Pocheco, citée dans le film Demain, qui prouve que l’on peut entreprendre sans détruire, ou encore de l’entreprise Armor, qui a lancé une offre de cartouches d’encre remanufacturées. Deux exemples d’entreprises françaises qui ont intégré les principes de l’économie circulaire à leur création de valeur.

Comme le disait Léonard de Vinci : “Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur”. Pour alimenter la créativité et générer des idées, les entreprises peuvent s’inspirer des 3,8 milliards d’années de recherche et développement de la nature pour innover. Il est plus facile d’améliorer l’existant pour en tirer des bénéfices économiques, sociaux et environnementaux, mais cela suppose un travail prospectif, alliant coopération et créativité. En repartant de la raison d’être de l’entreprise et en favorisant l’action directe, les équipes comprennent l’interdépendance des flux et leurs impacts. L’agence de design Wiithaa a saisi l’ampleur de ce défi en intégrant à son offre de design les piliers et fondements de l’économie circulaire, afin de permettre aux entreprises de créer des business modelsvertueux. La méthode utilisée : le design thinking, qui propose de stimuler la créativité et la coopération pour penser global et agir en continu.

Vous êtes entrepreneur en phase de création ? Vous pouvez d’ores et déjà envisager une croissance durable en modélisant votre activité. Vous êtes dirigeant ou chef d’entreprise ? Vous gagnerez à former vos équipes aux opportunités de l’économie circulaire, ou bien à optimiser vos flux d’approvisionnement avec une démarche systémique. Il n’est pas trop tard pour devenir un catalyseur de cette nouvelle économie : activez l’économie circulaire !

 

Justine Laurent
Wiithaa

 

Étudiante en école de commerce et responsable communication et commercial chez Wiithaa, agence de design dédiée à l’économie circulaire.

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles