A compléter

Détecter les aliments malsains grâce à l'open data

Le site d'open data Openfoodfacts.org a lancé une application qui déchiffre les étiquettes des aliments et signale les additifs et allergènes malsains.

Open Food Facts est un « feu tricolore nutritionnel ». Il suffit de passer l'appareil photo de son téléphone Android devant les étalages des supermarchés, et une petite pastille rouge, orange ou verte indique la teneur en graisses, en sucre et en sel. « Le service est déjà proposé au Royaume Uni, indique Stéphane Gigandet, à l’origine de l’idée. Mais le Parlement européen l’a refusé sous la pression des industriels ».   

Les textes de lois comme les législations nationales, européennes et mondiales, Stéphane Gigandet les connaît par cœur. C’est là-dessus qu’il se base pour déchiffrer toutes les étiquettes des aliments. L’idée de créer le site Openfoodacts.org lui est venue il y a un an et demi : « Je faisais un site de recettes très visitées. Quelqu’un m’a envoyé un message m’accusant d’encourager l’obésité. Cela m’a fait réfléchir. J’ai cherché des infos sur les produits que j’utilisais, sans succès. J’ai donc commencé à inspecter les étiquettes des produits. Et j’ai demandé aux internautes de prendre en photos des étiquettes et de me les envoyer. »  


 

Vérifier les allégations des industriels

Les 500 volontaires qui ont participé sont à l’origine de près de 14 000 fiches. Pour chaque étiquette, il a fallu éplucher les textes de loi pour démasquer les additifs les plus dangereux et les plus allergènes. Le résultat ? Un énorme fichier Excel qui permet de croiser les données et ainsi découvrir les teneurs en sucre, sel, et graisse des aliments. Il est alors aisé d’apprendre que l’additif utilisé dans tous les colas, l’E150D (ou caramel au sulfite d’ammonium), est considéré comme cancérigène. Celui-ci est d’ailleurs inscrit sur la liste des produits cancérigènes en Californie. En France, il est encore autorisé... Ce caramel chimique est même présent dans tous les vinaigres balsamiques. Par ailleurs, quel est le point commun entre bonbons à la fraise, croûtes de fromage, tarama et saucisson ? Ils contiennent tous le colorant rouge E120, aussi appelé acide carminique. Celui-ci est placé dans la catégorie « à éviter » du rapport de l’OMS et du comité mixte de la FAO...

Toutes les données récoltées permettent à Openfoodfacts.org de vérifier les allégations des industriels, comme « 25 % de sucre/sel/gras en moins par rapport aux autres produits de la catégorie ». Cette année, les données d’Openfoodfacts ont également permis d’établir la liste des plats susceptibles de contenir de la viande de cheval, ainsi que la carte du trajet des viandes présentes dans les lasagnes Findus.

Assistez à l’assemblée constitutive d’Open Food Facts le vendredi 11 avril 2014, dans le cadre de l’Open Week.

(Photo de une © Dan Domme) 
(Photo © Alsis ) 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles