A compléter

Démocratie participative : une mise à jour

Le site Nosdéputés.fr réunit toutes les données publiques liée à la vie du Parlement. Citoyens et députés s'y retrouvent pour débattre des projets de loi.

À l’origine, Nosdéputés.fr est un programme « robot » créé par quatre informaticiens citoyens pour recueillir automatiquement, toutes les quatre heures, les informations publiques en « open data » : le Journal Officiel, les amendements, les questions et les interventions des députés à l’Assemblée, etc. Depuis son lancement en 2009, le site est surtout connu pour épingler l’absentéisme des députés. Si l’initiative a agacé certains élus, d’autres députés y ont vu un nouveau moyen de se rapprocher des citoyens.

Car NosDéputés.fr, tout comme son cousin NosSénateurs.fr, est avant tout un forum de discussion sur les projets de loi en cours. Près d’1,5 million de visiteurs débattent actuellement de la réforme des retraites ou partagent leur expertise sur des questions telles que la traçabilité alimentaire ou la tarification progressive de l’énergie. Lors de chaque débat, les interventions, questions et amendements des députés sont retranscrits et peuvent être commentés par les internautes. « Ces commentaires nourrissent le travail des élus, raconte Tanguy Morlier, membre du collectif Regards Citoyens, à l’origine du site. Cinq députés nous ont dernièrement appelé pour que nous les mettions en contact avec l’auteur d’un commentaire qu’ils jugeaient pertinent. »


« Le lobbying n’est pas réservé qu'aux entreprises fortunées »

En scrutant méticuleusement les textes de loi, le collectif Regards Citoyens a fini par devenir expert en droit et capable d’interpeller les députés. Au point de réussir à faire passer un certain nombre d’amendements sur la loi relative à la transparence de la vie publique en juin dernier : Regards Citoyens a ainsi exposé devant les sénateurs de la Commission des lois dix propositions, dont l’une sur les déclarations d’intérêts des députés. « Certaines propositions ont été adoptées, explique Tanguy Morlier. C’est la preuve que le travail de lobbying n’est pas réservé uniquement aux entreprises fortunées : grâce à l’open data, il est désormais accessible à tous. »

Un lobbying qui s’est conclu à la fin de l’année par une nouvelle victoire pour les trente bénévoles qui travaillent quotidiennement pour le site Nosdéputés.fr. Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise à jour de data.gouv.fr, le site des données publiques de l’État. Comptes de campagnes des partis politiques, données juridiques, documents financiers sur les collectivités locales, le collectif a été agréablement surpris par tant de transparence. « Désormais on peut faire des statistiques, des interfaces avec toutes ces données, on peut les réutiliser. Avant il fallait payer des entreprises plusieurs milliers d’euros pour obtenir cette même information », explique Tanguy Morlier. « Le combat se poursuit », prévient tout de même Regards Citoyens. Objectif du collectif cette année : obtenir l’accès public aux données économiques relatifs aux marchés publics et aux comptes des entreprises.


(Crédits photo: Assemblée Nationale)

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles