A compléter

Comment les entreprises sociales peuvent changer le monde.

Comment être rentable économiquement et poursuivre en même temps une mission sociale ou environnementale? C'est le défi et l'essence même des entreprises dites sociales. Qu'on les appelle "social business" ou "business doing good", de plus en plus d'acteurs reconnaissent le potentiel de ces entreprises pour changer le monde. En route pour la Nouvelle-Zélande, pour assister à la réunion annuelle de ces architectes du changement: le Social Enterprise World Forum!

[Photo: Peanut Productions]

Un Forum mondial pour r
éconcilier le business et le social 


Dans leur ouvrage "Changer d'Échelle: L'entreprise au service de l'innovation sociale", Valeria Budinich (Ashoka) et Olivier Kayser (Hystra) remettent en cause la traditionnelle séparation entre un secteur «à but lucratif» et un secteur «à but non lucratif». Alors que le premier serait créateur de richesse économique, le second ne s’intéresserait qu'aux problèmes sociaux et environnementaux. S'opposant à cette distinction, les deux auteurs mettent en évidence la possibilité de résoudre des problèmes sociaux à travers des approches de marché.

Pour réconcilier ces deux mondes, un forum mondial —le Social Enterprise World Forum— est né en 2008 et rassemble un public international autour d'une conviction: l'entreprise sociale est sans doute l'avenir de notre économie. Son objectif? Accompagner le changement, mais surtout, créer des passerelles entre ses différents acteurs, qu’ils soient décideurs politiques, entreprises “traditionnelles”, investisseurs, activistes,… Chaque année, une multitude de curieux s'y pressent pour en savoir plus sur ces entreprises hybrides. 

En 2017, la principale ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande a été choisie pour accueillir cette importante réunion fin septembre. Le thème, «Ka koroki te manu - Créons notre futur », est inspiré d’une prière Maori sur le chant des oiseaux à l’aube, comme un appel à l’éveil et à l’accueil des défis de demain. Pour avoir cette discussion, le choix de la ville de Christchurch n’est pas un hasard. Touchée par une série de tremblements de terre meurtriers en 2011, Christchurch est une ville en reconstruction. Depuis, elle est devenue un modèle international de résilience et d’innovation —deux caractéristiques au cœur de l’entrepreneuriat social.


L'entrepreneuriat social: un concept universel mais inégalement développé dans le monde

Comme beaucoup de villes en Nouvelle-Zélande, Christchurch voit aujourd’hui fleurir de nombreux organismes à mission sociale. Les entreprises sociales y sont souvent perçues comme un moyen efficace pour répondre aux besoins des communautés locales. C'est le cas de Cultivate Christchurch, une entreprise qui lutte contre le chômage en ré-employant des jeunes au sein de fermes urbaines capables de fournir un approvisionnement alimentaire local et durable. En offrant une formation et une expérience professionnelle à ces jeunes, Cultivate Christchurch leur donne l’opportunité de s’insérer sur le marché du travail et, à plus long terme, améliore leur employabilité future. Tout en ayant un impact social, l’entreprise est aussi productrice de richesse économique grâce à la vente de ses légumes organiques. Ce business modèle rappelle l’expérience des Jardins de Cocagne en France. Preuve que l’entrepreneuriat social est universel!

Le concept d’entreprise sociale est assez récent en Nouvelle-Zélande et bien qu’elles se développent de manière exponentielle, ces entreprises ne disposent pas de cadre juridique spécifique, contrairement à la France (loi relative à l’économie sociale et solidaire de 2014). À cet égard, le Social Enterprise World Forum est autant un moyen de s’inspirer des meilleures pratiques à l’international que l'occasion d'éduquer les néo-zélandais aux formes de l'entrepreneuriat social —une pierre angulaire pour la construction du secteur dans le pays. 
Entre conférences, séances participatives et ateliers pratiques, les participants regagneront leurs pays et régions avec une vision claire et des outils pratiques à mettre en œuvre, pour être architectes du changement.


Le Social Enterprise World Forum se tiendra cette année du 27 au 29 septembre à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. 

Depuis ses débuts en Ecosse, le SEWF soutient le développement de l’entrepreneuriat social dans le monde entier. Le Forum rassemble chaque année plus de 1200 acteurs et entrepreneurs du changement, au cours de 3 jours de conférences, discussions et festivités sur le thème de l’entrepreneuriat social.

 

 

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles