A compléter

Babel community: une résidence nouvelle génération s'installe à Marseille

Un vieil immeuble Haussmannien de 4000 m2, situé rue de la République au coeur de Marseille, est en cours de rénovation. Il accueillera des logements privatifs, d'autres en co-living, des espaces de co-working, des bureaux fermés, un restaurant, une salle de fitness et une conciergerie. Le caractère hybride du projet fait sa force, assez pour devenir un modèle d'immeuble nouvelle génération?

La tendance des "co" nous fait parfois oublier les lointaines origines du co-living. Au-delà de l'anglicisme, l'envie de partager un habitat et des valeurs communes a toujours été portée par d'autres concepts. C'est le cas des utopies sociales au XIXe siècle, à l'image du familistère de Guise. Dans les années soixante dix, il connait un regain de popularité sous le nom "d'habitat groupé".

Aujourd'hui, l'agence AXIS immobilier fait partie de ceux qui souhaitent offrir une nouvelle jeunesse à l'habitat partagé. À Marseille, elle veut construire un logement organisé autour d'espaces partagés par des publics de professionnels et de particuliers. Leur future résidence connectée et multifonction a déjà trouvé son nom: The Babel community. Derrière la marque, l'ambition de faire fi des frontières sociales déjà effacées par la nouvelle génération, comme celle qui sépare les activités professionnelles des loisirs. 

Une résidence spéciale “génération Y”

Cette Babel marseillaise a été conçue pour répondre aux besoins de mobilité des nouvelles générations. Pour le directeur marketing d’AXIS, il était essentiel de s’adapter aux changements de nos sociétés sachant que “la génération des 25-35 ans représente 40% des actifs en France et, d'ici 2020, 75% des actifs dans le monde”. Les nouveaux actifs multiplient les expériences professionnelles ou sont des free-lance qui se déplacent beaucoup. De ce fait, ils ont des exigences spécifiques en matière d’équipements (espace de travail en commun, connectivité) et de logements (flexibilité). Ainsi, dans la future résidence de The Babel community, la durée minimale de séjour est d’un mois. Les locataires auront accès à de nombreux services propres aux maisons connectés. Ils pourront par exemple agir sur leur logement à distance (éclairage, thermostat, store etc.) ou encore être conseillés quant à leur consommation énergétique. 

Le concept a plusieurs sources d’inspirations, entre l’expansion des lieux de co-working en France, les résidences étudiantes, l’émergence du co-living mais aussi les condominiums —des résidences pour expatriés avec de nombreux équipements (piscine, salle de sport...). “Pour l’instant, il n’y a aucune résidence hybride sur le marché” affirme Laurent Falzoï. La concurrence viendra des lieux de co-working, des centres d’affaires, ou encore des résidences d’hébergement de courte durée (comme Airbnb) et de co-living qui commencent à fleurir en France, notamment à Marseille. Outre l’implantation locale de l’agence, la cité phocéenne n'a pas été choisie au hasard. D'après un sondage Odoxa, elle serait la deuxième ville de France la plus attractive pour les entrepreneurs

Une communauté créatrice de valeur

La plus-value recherchée par The Babel community: la mise en réseau de ses locataires. La population ciblée est majoritairement composée de célibataires sans enfants et de non marseillais. Cet écosystème est mis en place pour leur permettre de se concentrer au mieux sur leurs projets professionnels. Bureaux et logements sont deux espaces séparés; on peut habiter la résidence sans y travailler et inversement. L’agence AXIS mise sur l’animation de ce lieu de vie afin de créer une réelle communauté et de favoriser l’innovation. “Que vous soyez résident ou coworker, vous faites partie intégrante de la communauté. Rencontrez des clients, trouvez des partenaires et ensemble, créez de la valeur” peut-on lire sur leur site. 
Pour l’instant, The Babel Community semble séduire. Les préréservations ont rempli la majeure partie des logements et bureaux.

L’un des risques est que le concept soit repris et commercialisé par de gros promoteurs. Or, The Babel Community vise un développement rapide: le prochain projet marseillais est la rénovation du bâtiment historique des Galeries Lafayette en une résidence de 8450m2. D'ici 5 ans, l'entreprise espère l'ouverture d'une douzaine de résidences en France et une implantation à l'étranger. Cet optimisme se vérifiera avec l’expérimentation du Babel 1 qui devrait ouvrir ses portes d’ici à 100 jours.

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles