A compléter

Aouro, la marque de vêtement du futur sans couture

La start-up française Aouro a mis au point un vêtement sans couture et polyvalent pour correspondre aux multiples activités du quotidien. Fabriqué en France, ce vêtement dépend d'une chaîne de production éco-responsable.

Vous allez travailler à vélo chaque matin et vous ne savez pas quoi porter pour faire ce trajet lorsqu’il pleut? Et si vous pouviez acheter une veste qui s’adapte autant à un usage quotidien qu’à une pratique sportive? C’est le défi que s’est lancée la jeune start-up française Aouro : mettre au point une veste polyvalente avec une chaîne de production éco-responsable. Le constat de l’entreprise est simple : “notre société évolue, explique Hugo Viallon, chargé du projet, dans la vidéo de présentation. Nos modes de vie se transforment, entre hyperactivité sociale et professionnelle, mutation des modes de consommation, changement des codes de la mobilité urbaine. Et pour correspondre à toutes ces évolutions, l’industrie textile doit s’adapter.

Actuellement en campagne sur Kickstarter, Aouro propose plusieurs produits dont la veste Mistral et le poncho Alyze. Sensiblement similaires entre eux, ils se veulent légers, souples, imperméables… et sans couture. “On a essayé d’imaginer l’industrie textile du futur”, explique Hugo Viallon. “Puisque le marché du textile actuellement est assez effarant : les produits sont sous-traités en Asie et en Afrique, ils font le tour du monde avant d’arriver à l’usager…”

Pourquoi créer un vêtement sans couture? “On évite les surépaisseurs”, explique Hugo Viallon. Plus confortable pour l’usager car plus souple. L’imperméabilité est aussi assurée par le matériau, 100% de polyester : un textile extérieur tissé, une membrane imper-respirante et une matière intérieure. Sans couture, la déchirure est moins probable, même s’il existe tout de même un risque de décollement. “C’est plus facile de réparer un vêtement décollé qu’un vêtement déchiré”, justifie Hugo Viallon. Conçu pour durer dans le temps, le vêtement est garanti cinq ans et peut être réparé dans les ateliers de fabrication de l’entreprise. La dernière raison du sans couture est esthétique : la veste du futur imaginée par Aouro est un vêtement au design moderne, plus épuré.

Une chaîne de production éco-responsable

Dans la mode, la responsabilité d’une marque passe aussi par une relocalisation de la production et une valorisation des sous-traitants, notamment par la gestion des nouvelles technologies qui vont façonner le vêtement : technologie de coupe laser, confection par thermocollage ou encore par soudure ultrason. “Le travail est plus valorisant”, commente Hugo Viallon. “L’innovation technologique permet de relocaliser la production tout en mettant au point une entreprise concurrentielle par rapport à la production d’Asie ou d’Afrique.”



Aouro cherche à répondre à trois préoccupations majeures dans sa chaîne de production : économique, écologique et éco-citoyenne. Les composants comme les partenaires sont choisis selon des critères de localisation, de qualité et de respect de l’environnement. La matière est entièrement recyclable, fabriquée à 20 km du lieu de confection et respecte les normes européennes en matière de toxicité.

Aouro souhaite établir un lien direct entre le producteur et l’utilisateur : la production est exclusivement française. La confection des vêtements se fera dans la Drôme, la fabrication de la matière en Ardèche. La chaîne de production est donc à 90% régionale (dans la région Auvergne-Rhône-Alpes), à 95% française et à 100% européenne. Actuellement six à travailler pour Aouro, ils espèrent embaucher et monter leur effectif à 20 personnes d’ici 2018.

Pour vous procurer un poncho Alyze sur Kickstarter, comptez 130 euros.

Suivez toutes les news de l’innovation sociale sur notre page Facebook

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles