Numéro 49

Numéro 49

Nous n'irons pas sur Mars

Tout se passe comme si, face aux catastrophes en cours et à venir, le pessimisme ambiant devait être compensé par des promesses toujours plus exorbitantes. Les rutilants projets spatiaux de ces dernières années en sont l’exemple le plus frappant : vols suborbitaux pour riches désœuvrés, constellation de mini-satellites, publicités et industries lourdes envoyées dans l’espace, terraformation de Mars… Qu’importe, si ces pseudo-aventures risquent de précipiter l’humanité dans l’abîme, si elles sont hautement spéculatives au regard des lois de la physique ou de l’état actuel des connaissances, ou même si elles répondent avant tout à la soif de domination de quelques milliardaires – Jeff Bezos, Elon Musk et Richard Branson en tête – boursouflés de pouvoir et de capitaux, plus occupés à faire fructifier leurs parts de marché (bien terrestres) qu’à trouver des solutions aux désastres en cours. Dans ce numéro, Socialter a choisi de se pencher sur les délires d’escapisme qui remodèlent profondément le secteur spatial et, en nous promettant qu’il sera bientôt possible de coloniser de nouvelles planètes pour fuir celle que nous sommes en train de détruire, colonisent avant tout nos imaginaires.

Version
Zone de livraison :
Frais de port :
Offert
6,90
6,90

BLEU BLANC VERT - LA CHRONIQUE PRÉSIDENTIELLE

Le vert est-il une couleur khmère ?

À chaque numéro, Socialter décrypte un enjeu écologique lié à la présidentielle de 2022 pour révéler les clivages et affrontements idéologiques qui se jouent au-delà des calculs politiques. Dans ce numéro, nous nous interrogeons sur le rapport qu’entretient l’écologie politique avec la démocratie et à la liberté.

L'IDÉE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS

Quel sondé incrédule êtes-vous ?

Allez, avouez... ça vous avait un peu manqué, ce flot ininterrompu de sondages vaticinant quotidiennement sur les « 57 % des Français qui pensent que [insérer ici l’idée à la con de votre choix] ». Par chance, les prochains mois vont en être gorgés – il faut bien prendre la température de la société française avant la présidentielle. Rassurez-vous : face aux enquêtes d’opinion,
vous avez bien des raisons de vous montrer sceptique.

L'ENTRETIEN FLEUVE

Céline Lafontaine : « Le corps perd lui-même ses frontières »

Alors que tous les regards sont tournés vers la perte massive de biodiversité en cours et que les réflexions philosophiques se concentrent pour l’essentiel sur notre rupture du lien au monde vivant constitutif de la modernité occidentale, un autre phénomène semble passer complètement inaperçu: dans les laboratoires du monde entier, des projets de manipulation du vivant et de création de vies artificielles sont à l’œuvre depuis plusieurs décennies. Peu étudié, ce processus de «bio-objectivation» reconfigure pourtant en profondeur les frontières du corps humain et brouille les limites entre espèces. Pour Céline Lafontaine, sociologue des sciences et autrice de Bio-objets. Les nouvelles frontières du vivant (Le Seuil, 2021), nous sommes entrés sans y prêter gare dans la civilisation in vitro.

DOSSIER

Vers l'infamie et l'au-delà

Du tourisme suborbital à la colonisation de Mars, les fantasmes de conquête spatiale expriment plus que les délires de toute-puissance des multimilliardaires qui en sont les fers de lance. À l’heure où la Terre se consume, ils entretiennent un imaginaire de l’évasion qui résume la fuite en avant d’un système tout entier.

Les trois brigands du « New Space »

Elon Musk, Jeff Bezos, Richard Branson: trois milliardaires adeptes de la transgression, libertariens et mégalos. Surtout, trois larrons difficiles à suivre, comme la courbe de leur indécente fortune, si vertigineuse et incompréhensible qu’il fallait bien un jour qu’ils s’inventent une bonne raison aux yeux du monde pour continuer à en jouir. Ainsi nous vendent-ils la «conquête spatiale» comme une vaste et excitante mission, mais aussi comme la planche de salut du genre humain

La ruée vers l'orbite basse

Pour fournir une connexion Internet à un très bon débit sur toute la planète, plusieurs entrepreneurs veulent envoyer une armada de satellites à quelques centaines de kilomètres autour de la Terre. Une appropriation pernicieuse de l’espace aux conséquences, elles, bien terrestres.

Ségolène Guinard "Le spatial est une dystopie de l'habiter »

Les expérimentations de «supports de vie biorégénératifs» visent à assurer la survie d’humains lors de longs voyages spatiaux et dans les futures colonies extraterrestres. Mais les écosystèmes artificiels ultra réduits interrogent le devenir de cette humanité encapsulée qui détruit le monde vivant sur Terre. Entretien avec Ségolène Guinard, anthropologue et philosophe, qui explore les imaginaires et les techniques qui sous-tendent la conquête spatiale.

Soixante ans de "Spatio-critiques »

La «conquête spatiale» est un mouvement irrépressible : celui de l’héroïsme et du génie humain, sans cesse appelés à franchir
de nouvelles frontières ou à faire de nouvelles découvertes. C’est du moins ce que l’histoire officielle nous enseigne depuis les années 1960, passant sous silence les nombreuses réserves, critiques et contestations populaires jusqu’à aujourd’hui.

Mars, vieille lune de l'astrocapitalisme

La colonisation de Mars a tout d’une bulle spéculative: des scientifiques fantasques produisent à la chaîne des scénarios et des études de faisabilité, tandis qu’États, lobbies et boîtes privées se chargent de déverser leurs capitaux pour donner corps à ces fausses promesses. Les armes du capitalisme se fondent à la perfection dans cet imaginaire: comme toujours, il s’agit de naturaliser la conquête, l’expansion et la croissance.

GRAND REPORTAGE

Au Chili, une nouvelle constitution liquide l'héritage néolibéral

Depuis les émeutes de 2019, conséquence du mouvement de protestation contre l’augmentation du prix des transports publics qui a fait vaciller le gouvernement néolibéral de Sebastián Piñera, le Chili s’est engagé dans un processus constituant. Les 155 élus planchent depuis mai 2021 sur la rédaction de la nouvelle Constitution avec, en ligne de mire, trois combats: remettre les peuples autochtones et les femmes au centre de la délibération politique, inscrire dans ce texte fondamental l’urgence sociale et écologique et, enfin, enterrer définitivement l’héritage des années Pinochet.

ENQUÊTE

Seules face au marché

Temps de travail morcelé, cadences infernales, bas salaires: mises en lumière par la crise sanitaire, les aides à domicile, qui interviennent auprès des personnes âgées ou handicapées, cumulent les facteurs de précarité. Alors que le secteur a été bâti après la guerre par des associations à vocation sociale, celles-ci ont adopté depuis une quinzaine d’années des logiques marchandes issues du privé, engendrant épuisement et maltraitance.

CARNETS DE CRISES

Une baleine dans une boîte de thon

Les dégâts de la pêche industrielle ne cessent de s’intensifier. Alors que des chalutiers de misère pillent le golfe de Guinée et mettent en péril la pêche traditionnelle locale, d’autres navires high-tech et ultra subventionnés vident les mers du Nord à grands coups de senne. Maxime de Lisle, militant des océans, raconte le massacre en cours.

MATÉRIAUX CRITIQUES

Le phosphore, de l'or pour un tas de fumier

Élément indispensable à toute vie mais pouvant avoir des conséquences désastreuses sur les écosystèmes, le phosphore a participé à l’essor de l’agriculture industrielle de l’après-guerre en étant utilisé massivement dans les engrais de synthèse. Alors que la demande mondiale en roches phosphatées n’a jamais été aussi forte, les craintes sur le caractère plus ou moins durable de cette ressource amènent à reconsidérer les usages que nous en faisons.

J'HABITE...

J'habite... une maison à un euro

Farid Benflis vit avec sa famille dans un petit immeuble acquis pour un euro symbolique auprès de la ville de Saint-Chamond (Loire). L’ex-cité industrielle recourt depuis vingt ans à ce dispositif radical pour tenter de revitaliser son cœur historique.

CHRONIQUES

Juliette Rousseau : Les limites de l'homme providentiel

Juliette Rousseau est journaliste, autrice et éditrice aux éditions du Commun. Militante de terrain, elle a coordonné de multiples événements politiques internationaux (contre G8, contre-G20, etc.) et s’est attachée à questionner les pratiques d’organisation militante dans l’ouvrage Lutter ensemble. Pour de nouvelles complicités politiques, paru aux éditions Cambourakis en 2018. Elle tient cette chronique pour Socialter.

François Bégaudeau : Il n'y a pas de dystopie de gauche

François Bégaudeau est écrivain, critique littéraire, scénariste et réalisateur. Auteur de plusieurs romans dont La Blessure, la vraie (Verticales, 2011) et En guerre (Verticales, 2018), il a récemment signé l’essai Histoire de ta bêtise (Pauvert, 2019) où il interpelle la bourgeoisie. Il tient une chronique régulière pour Socialter et livre deux fois par mois un podcast de critique de cinéma, La gêne occasionnée.

PLAT DE RÉSISTANCE

Vivre libre et nourrir

Sur les piquets de grève, dans les ZAD et les cortèges, arrive toujours un moment où le ventre gronde. Et pour que la lutte ne cesse pas dès que les estomacs crient famine, toute une logistique doit se mettre en place: c’est la mission que se donnent les cantines autogérées. Au-delà de leur objectif très prosaïque, ces fourneaux militants mettent déjà en pratique une forme d’utopie concrète.

CHANGER DE VIE... ET APRÈS ?

Elsa Piacentino et le rêve de jeunesse d’une librairie populaire «Les livres excluent autant qu’ils émancipent »

Elsa Piacentino a quitté son CDI dans le milieu associatif pour fonder une librairie avec une amie à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Manifs étudiantes, débouchés professionnels précaires, fidélité à ses promesses de jeunesse... Son parcours recoupe celui de centaines de jeunes adultes, tiraillés entre engagement et perte de sens au travail.

AU LABO

Extinctions à marche forcée

En développement depuis près de dix ans, la technique du «forçage génétique» promet de venir à la rescousse d’espèces menacées ou de lutter contre le paludisme. Mais ces tripatouillages font surtout redouter la propagation d’OGM d’un nouveau type, bien au-delà de la population cible.

EN RÉPONSE À...

En réponse au déni de Total

Total savait, Total n’a rien fait. Pis, l’entreprise française de production d’hydrocarbures s’est ingéniée à fabriquer, au cours des cinquante dernières années et à grands coups de plans marketing, le doute concernant le réchauffement climatique attisé par ses activités. Le philosophe québécois Alain Deneault, fin connaisseur des stratagèmes et duperies orchestrés par la multinationale, révèle toute l’ampleur du cynisme de ses cadres à travers les éléments de communication qu’elle a développés.

LES DÉTERRÉS

Nous sommes la viande

La pensée de la philosophe australienne Val Plumwood (1939-2008), profondément marquée par l’attaque d’un crocodile survenue en 1985, propose de dépasser l’anthropocentrisme occidental grâce à un nouvel animisme qui remettrait l’humain à sa place dans la chaîne des vivants.